François Vallée

Infos
François Vallée (Plounévez-Moëdec 1860-Rennes 1949) fut un linguiste spécialiste de la langue bretonne.
François Vallée

François Vallée (Plounévez-Moëdec 1860-Rennes 1949) fut un linguiste spécialiste de la langue bretonne.

Vie et travaux

Il est professeur au collège de Saint-Brieuc et a comme élève François Jaffrenou. Il participe en août 1898, à Morlaix, à la suite de fêtes bretonnes, à la création de l'Union régionaliste bretonne, située sous la présidence d’Anatole Le Braz. Il fut nommé président de la section de langue et de littérature bretonnes avec François Taldir-Jaffrenou comme secrétaire. En 1908, avec le linguiste Émile Ernault, ils créent l'Entente des écrivains bretons qui proposa une orthographe commune à partir de l'écriture de Léon telle qu'améliorée par Le Gonidec. La majorité des écrivains s'accordent sur une norme (qui sera plus tard appelée KLT en référence aux trois évêchés qu'elle concerne : Cornouaille, Léon, Trégor). L'accord n'ayant pu être conclu avec les écrivains vannetais, la grande majorité de ces derniers continua à transcrire leurs textes avec l'ancienne graphie vannetaise. Il a été le principal instigateur avec Meven Mordiern du mouvement de création massive de néologismes à partir de racines bretonnes, pensant que les monolingues de langue bretonne de leur époque auraient ainsi un accès plus direct à la connaissance. Son œuvre la plus importante est le Grand dictionnaire français-breton, aidé de René Le Roux (Meven Mordiern) et Émile Ernault, en 1931. L'entreprise de François Vallée, qui a tout un réseau d'informateurs à travers la Bretagne, permettra de recueillir dans les dialectes un nombre très importants de mots et d'expressions inédits. Le but de l'ouvrage était également de donner les moyens d'aborder tous les domaines en breton, d'où l'incorporation de nombreux néologismes : certains ont, de nos jours, trouvé leur place dans la langue, d'autres ont été abandonnés. Ce dictionnaire est le premier exemple d'un travail d'équipe en lexicographie bretonne, et reste, à ce jour le plus important et le plus riche dictionnaire français-breton, avec celui de René Le Gléau. Il est le directeur de l'hebdomadaire Kroaz ar Vretoned. Ce journal hebdomadaire d'inspiration chrétienne fut publié jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Il est membre du Gorsedd de Bretagne, Secrétaire de l'Académie bretonne.

Publications

- Sketla Segobrani, Rene Prud'homme. Saint-Brieuc, 1923, 3 volumes (avec Meven Mordiern et Emile Ernault, illustrations de James Bouillé)
- La langue bretonne en 40 leçons, diverses éditions entre 1909 et 1944.
- Grand dictionnaire français-breton, en 1931
- Supplément au Grand dictionnaire français-breton, 1948
- Mots Français et bretons classés d'après le sens - Geriou Gallek Ha brezonek, reizet dioc'h ar ster - 2 volumes (T. II, avec Notes sur l'histoire de la philosophie Carhaix, Ed. Armorica - 1936 & 1937
- Notennou Diwar-Benn ar Gelted Koz - O Istor hag o Sevenadur Paris, ed. de Bretagne - 1946 (avec René Le Roux)
-Eñvorennoù ur brezhonegour, Sterenn.

Voir aussi

Langues celtiques Celtes Bibliographie sur la civilisation celtique Catégorie:Lexicographe du breton Catégorie:Personnalité bretonne Catégorie:Naissance en 1860 Catégorie:Décès en 1949 Catégorie:Linguiste breton Catégorie:Écrivain de langue bretonne br:Frañsez Vallée ca:Fañch Vallée es:François Vallée
Sujets connexes
Anatole Le Braz   Bibliographie sur la civilisation celtique   Celtes   Christianisme   Cornouaille   Gorsedd de Bretagne   James Bouillé   KLT   Meven Mordiern   Morlaix   Néologisme   Plounévez-Moëdec   Première Guerre mondiale   Rennes   Saint-Brieuc   Trégor   Union régionaliste bretonne  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^