Transcription du russe en français

Infos
Il existe de nombreuses manières d'effectuer une transcription de l'alphabet cyrillique russe en français ou plus généralement dans l'alphabet latin. Bien que l'Organisation internationale de normalisation ait élaboré la norme ISO 9 qui, dans sa version de 1995 permet d'effectuer une translittération de nombreuses langues — dont le russe — utilisant des alphabets dérivés de l'alphabet cyrillique, les noms russes sont actuellement toujours retranscrits dans différentes langues selon
Transcription du russe en français

Il existe de nombreuses manières d'effectuer une transcription de l'alphabet cyrillique russe en français ou plus généralement dans l'alphabet latin. Bien que l'Organisation internationale de normalisation ait élaboré la norme ISO 9 qui, dans sa version de 1995 permet d'effectuer une translittération de nombreuses langues — dont le russe — utilisant des alphabets dérivés de l'alphabet cyrillique, les noms russes sont actuellement toujours retranscrits dans différentes langues selon des méthodes propres à chacune d'entre elles. Ainsi, par exemple, Шостакович est transcrit en français en Chostakovitch mais également Schostakowitsch en allemand, Shostakovich en anglais, Sosztakovics en hongrois, Sjostakovitj en suédois ou encore Šostakovič en tchèque, respectant ainsi les règles de prononciation de chaque langue.

Transcription conventionnelle du russe en français

La transcription du russe en français est une transcription phonétique lettre à lettre, donnant pour chaque caractère russe un équivalent en français (à l'exception notamment du signe mou, voir tableau ci-dessous). Certaines exceptions subsistent, notamment pour garder la proximité d'écriture (par exemple entre les 'e' russe et français, comme dans le cas de Gorbatchev ou Eltsine), plutôt que de retranscrire les lettres phonétiquement (voir exemples dans le tableau ci-dessous). Il existe cependant des noms transcrits et popularisés avant que la norme actuelle soit fixée. On peut trouver ainsi Рахма́нинов transcrit sous la forme Rachmaninoff ou encore Rachmaninov alors que la transcription normalisée est Rakhmaninov. De même, les prénoms de certains monarques de Russie, de personnalités ou d'écrivains du passé sont parfois traduits et non pas transcrits. Ainsi, Николай I devient Nicolas I et non pas Nikolaï I. Joseph Staline, Léon Tolstoï ou encore Léon Trotski ont également leur prénom traduit, imposé par l'usage. Depuis que la Russie a adopté, au milieu des années 1990, la transcription des noms russes sur les passeports selon la phonétique anglaise en remplacement de la phonétique française (traditionnelle depuis l'époque tsariste), il est souvent de coutume de garder dans les médias francophones cette forme anglaise (c'est le cas, notamment des sportifs ou des artistes, par exemple : Maria Sharapova pour Charapova). Une telle convention, qui peut être tolérée dans les journaux, est à proscrire dans une encyclopédie. ==
Sujets connexes
Allemand   Alphabet cyrillique   Alphabet latin   Anglais   Dmitri Chostakovitch   Français   Hongrois   ISO 9   Joseph Staline   Léon Tolstoï   Maria Sharapova   Nom de personne en russe   Organisation internationale de normalisation   Romanisation   Russe   Suédois   Tchèque   Transcription et translittération  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^