Marcel Landowski

Infos
Marcel Landowski est un compositeur français né le 18 février 1915 à Pont-l'Abbé (Finistère) et mort le 23 décembre 1999 à Paris. Fils du sculpteur d'origine polonaise Paul Landowski et par sa mère, arrière-petit-fils du compositeur Henri Vieuxtemps, il montre très jeune d’évidentes dispositions pour la musique et prend des leçons de piano avec Marguerite Long. Il entre au Conservatoire de Paris en 1935 et travaille la direction d'orchestre avec Pierre Monteux. Un
Marcel Landowski

Marcel Landowski est un compositeur français né le 18 février 1915 à Pont-l'Abbé (Finistère) et mort le 23 décembre 1999 à Paris. Fils du sculpteur d'origine polonaise Paul Landowski et par sa mère, arrière-petit-fils du compositeur Henri Vieuxtemps, il montre très jeune d’évidentes dispositions pour la musique et prend des leçons de piano avec Marguerite Long. Il entre au Conservatoire de Paris en 1935 et travaille la direction d'orchestre avec Pierre Monteux. Une autre rencontre déterminante sera celle du compositeur Arthur Honegger dont l'influence se ressentira dans plusieurs des œuvres de Landowski. En 1966, il est nommé par André Malraux à la direction de la musique, de l'art lyrique et de la danse au Ministère des Affaires Culturelles, fonction qu'il exercera jusqu'en 1975. On lui doit notamment la définition d'un plan décennal pour la musique et la création de l'orchestre de Paris en 1967 dont la direction est confiée à Charles Münch. Il a été Secrétaire Perpétuel de l'Académie des Beaux-Arts puis Chancelier de l'Institut de France. Il a fondé en 1991 l'association Musique nouvelle en liberté. Le langage musical de Landowski est d'inspiration tonale. Le compositeur a toujours été opposé aux dogmes du sérialisme. Son langage est subordonné à des préoccupations humanistes et philosophiques. Respectueux des formes classiques, il donne le meilleur de lui-même dans ses œuvres orchestrales et vocales, nourries d'une méditation sincère sur les pièges du matérialisme et de l'intolérance. C'est peut-être dans l'opéra Montségur et dans la Messe de l'Aurore que Landowski s'est exprimé avec le plus de force.

Références

- Marcel Landowski, La Revue Musicale n° 372-373-374 (1984), avec un catalogue raisonné des œuvres établi par François Fabiani, musicologue et ami du compositeur. ==
Sujets connexes
André Malraux   Arthur Honegger   Charles Münch   Compositeur   Finistère   Henri Vieuxtemps   Institut de France   Marguerite Long   Musique nouvelle en liberté   Ondes Martenot   Orchestre de Paris   Paris   Paul Landowski   Pierre Monteux   Pont-l'Abbé   Télévision suisse romande  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^