Henri Bourassa

Infos
Henri Bourassa Joseph Henri Napoléon Bourassa (Montréal, - Montréal, ) est un journaliste et homme politique québécois qui a agi tant sur les scènes canadienne que provinciale. Fondateur du quotidien Le Devoir, il est reconnu pour son désir d'émanciper le Québec de la tutelle britannique et sa défense des droits des canadiens français.
Henri Bourassa

Henri Bourassa Joseph Henri Napoléon Bourassa (Montréal, - Montréal, ) est un journaliste et homme politique québécois qui a agi tant sur les scènes canadienne que provinciale. Fondateur du quotidien Le Devoir, il est reconnu pour son désir d'émanciper le Québec de la tutelle britannique et sa défense des droits des canadiens français.

Biographie

Fils de Napoléon Bourassa, neveu de François Bourassa et petit-fils de Louis-Joseph Papineau, il a fait ses études à l'École Archambault, à l'École polytechnique de Montréal et au Holy Cross College à Worcester, Massachusetts. Bourassa débuta sa carrière politique sur la scène municipale. Il fut successivement le maire de Montebello (de 1890 à 1894) et de Papineauville (1897). Il est élu député fédéral de la circonscription de Labelle en 1896, sous la bannière du Parti libéral du Canada. Il fut co-secrétaire, avec Joseph Pope, de la Conférence internationale qui devait régler des contentieux avec les États-Unis, à Québec, du 24 août au 11 octobre 1898. En octobre 1899, il démissionne comme député de Labelle pour marquer sa dissidence à l'égard de la politique du premier ministre d'alors, Wilfrid Laurier, qui appuyait la participation du Canada à la Guerre des Boers en Afrique du Sud. Il fut réélu par acclamation comme député indépendant dans une élection partielle, en janvier 1900. Aux élections fédérales générales de 1900 et de 1904, il se fait réélire sous la bannière du Parti libéral. En 1905, il épousa Joséphine Papineau. Il démissionne de son poste de député fédéral en 1907 pour se lancer en politique provinciale. Il est battu aux élections partielles dans la circonscription de Bellechasse. Il se fait élire député à l'Assemblée législative du Québec sous la bannière de la Ligue nationaliste dans Saint-Hyacinthe lors des élections générales. Il occupera ce poste jusqu'en 1912. Il fonde le quotidien le Devoir en 1910 et dirige le journal à titre de rédacteur en chef de 1910 à 1932. Le journal aura comme devise Fais ce que dois, une référence directe à sa démission du poste de député en 1899. Toujours en 1910, il prononce un discours devenu célèbre défendant l'usage du français dans l'Église en Amérique; il répondait alors aux propos tenus par le cardinal britannique Francis Bourne. Son épouse meurt en janvier 1919, lui laissant la charge de huit enfants, âgés de 3 à 13 ans. En 1925, il est élu député fédéral indépendant de la circonscription de Labelle et reste en poste jusqu'à sa défaite de 1935. De 1940 à 1945, alors qu'il est âgé de plus de 70 ans, il sort de sa semi-retraite pour appuyer le Bloc populaire et s'opposer à la conscription au Canada. Il meurt le à Montréal. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Afrique du Sud   Assemblée nationale du Québec   Bellechasse   Canada   Canadien français   Cimetière Notre-Dame-des-Neiges   Conscription   Crise de la conscription (1917)   Crise de la conscription (1944)   Francis Bourne   François Bourassa (homme politique)   Guerre des Boers   Journaliste   Le Devoir   Louis-Joseph Papineau   Massachusetts   Montebello (Québec)   Montréal   Napoléon Bourassa   Papineauville   Parti libéral du Canada   Personnalité politique   Premier ministre du Canada   Québec   Québec (ville)   Rédacteur en chef   Wilfrid Laurier   Worcester (Massachusetts)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^