Link (The Legend of Zelda)

Infos
est le héros de la série de jeux vidéo The Legend of Zelda. Link vit dans le Royaume d'Hyrule où cohabitent plusieurs peuples. Il fait partie du peuple majoritaire et dirigeant, les Hyliens, qu'on peut considérer comme des elfes à cause de leurs oreilles pointues. Selon les différents jeux sortis sur Nintendo, Super Nintendo, Nintendo 64, GameBoy, Gameboy Color, GBA, GameCube et Wii, il peut être soit un garçon d'une dizaine d'années soit un jeune adulte qui, fait rare dans u
Link (The Legend of Zelda)

est le héros de la série de jeux vidéo The Legend of Zelda. Link vit dans le Royaume d'Hyrule où cohabitent plusieurs peuples. Il fait partie du peuple majoritaire et dirigeant, les Hyliens, qu'on peut considérer comme des elfes à cause de leurs oreilles pointues. Selon les différents jeux sortis sur Nintendo, Super Nintendo, Nintendo 64, GameBoy, Gameboy Color, GBA, GameCube et Wii, il peut être soit un garçon d'une dizaine d'années soit un jeune adulte qui, fait rare dans un jeu vidéo, est toujours gaucher (sauf dans la version Wii de The Legend of Zelda : Twilight Princess, pour des besoins techniques). Le personnage de Link s'appuie sur une ancienne légende japonaise qui dit que lorsque l'on meurt, on se réincarne en l'un de ses descendants. Link est le Héros de légende, l'élu des Dieux, un esprit unique qui se réincarne dans un jeune garçon à chaque fois que le monde est en danger. Le personnage de Link n'est donc peut-être pas toujours le même personnage, mais des choses restent immuables : son équipement de base est toujours constitué d'une tunique et d'un bonnet verts, d'une paire de bottes, d'une épée et d'un bouclier. Par la suite, Link acquiert au cours du jeu un arsenal important et hétéroclite : grappin, boomerang, bombes, arc avec plusieurs types de flèches, ocarina, masques, différentes tuniques, différentes bottes, masse, épées plus puissantes (dont Excalibur, l'épée de légende, aussi connue sous son nom anglais, Master Sword), etc. Le but récurrent de la plupart des jeux de la série est pour Link de combattre les forces de Ganondorf, sauver la Princesse Zelda et le Royaume d'Hyrule par la même occasion. Pour cela, il peut compter sur l'aide de plusieurs personnages (le plus souvent des Sages) qui peuvent lui confier leurs pouvoirs et aussi sur le pouvoir de la Triforce du Courage qu'il possède. Plusieurs épisodes se détachent cependant de ce schéma : Link's Awakening sur GameBoy et Majora's Mask sur N64 relatent en effet des aventures annexes du héros. Si le nom par défaut du personnage est Link, le joueur peut le remplacer par le sien et ce pour permettre une meilleure identification au personnage (c'est également pour cette raison que Link ne parle jamais).

Link dans The Legend of Zelda

The Legend of Zelda (La Légende de Zelda)

Sorti en 1986 sur NES et Famicom. Dès le premier épisode de la saga, Link est le personnage dirigé par le joueur ; bien que ce dernier puisse choisir n'importe quel nom pour la sauvegarde, c'est toujours le nom original du héros qui apparaît, notamment dans l'introduction du jeu (lorsque le joueur n'imprime aucune commande lors de l'écran titre). Si au sein du jeu, le sprite semble bel et bien représenter un personnage gaucher - mis à part lorsque le personnage se tourne vers la droite, le sprite n'ayant pas été retravaillé -, il apparaît clairement droitier sur les illustrations du mode d'emploi et des guides officiels. Son histoire reste on ne peut plus teintée de ténèbres ; tandis qu'il errait dans la montagne de la Mort, il sauve la vie d'Impa, nourrice de la princesse Zelda qui reconnaît en lui un descendant d'un obscur chevalier. Elle lui confie alors la quête primordiale de vaincre le Mal. Il est considéré que dans cet épisode Link est âgé de dix ans à peine.

The Adventure of Link (L'aventure de Link)

Sorti en 1987 sur NES et Famicom. Six ans après les évènements de The Legend of Zelda, Link est un jeune adulte qui se trouve à nouveau institué du rôle de sauveur : il doit à présent combattre le sorcier Aganhim, qui a plongé la princesse Zelda dans un profond sommeil. Dorénavant, sur les illustrations officielles, Link sera présenté avec son épée dans la main gauche et un bouclier dans la droite, détail qui ne le quittera désormais plus. C'est également dans cet épisode qu'apparaît le symbole en forme de Triforce sur sa main gauche, et il est dit dans ce jeu que le jeune homme est de sang royal.

A Link to the Past (Un Lien vers le Passé)

Sorti en 1992 sur SNES. Le sens de "Link" dans ce titre est à prendre tout à la fois au sens de "lien" et au sens du personnage - c'est un petit jeu de mots. Le jeu se situe chronologiquement avant le premier de la série. On en sait un peu plus sur lui : élevé dans une chaumière non loin du château d'Hyrule par son oncle, ancien chevalier, il se retrouvera bercé au milieu d'une longue aventure pour le salut du royaume. Descendant d'un héros mythique, en lui coule le sang des chevaliers qui ont jadis donné leur vie pour enfermer Ganon en terre des ténèbres et de fait est seul assuré de s'emparer de trois médaillons mystiques mais surtout de l'épée Excalibur, enfoncée profondément dans un socle portant cette inscription : "Triomphe du héros la veille du cataclysme ! Trois symboles de courage trouvera, préservant la lignée des chevaliers." Il n'est fait aucune mention du symbole de la Triforce sur sa main.

Link's Awakening (Le Réveil de Link)

Sorti en 1993 sur GameBoy. Le premier épisode sur console portable est le second à être centré autour le héros après The Adventure of Link. Néanmoins, son emplacement au sein de la chronologie rend l'appréciation de son âge difficile, même si on considère généralement qu'il s'agit du même personnage que A Link to the Past. Pour la première fois, Link n'est plus obligé de toujours porter un bouclier, qu'il peut troquer contre un autre objet. De même, l'épée devient un objet "ordinaire" et peut être brandie de la main droite.

Ocarina of Time (L'Ocarina du Temps)

Sorti en 1998 sur N64. Cet épisode est clairement celui qui nous en apprend le plus sur Link et, selon les exégètes, sur le tout premier Link de la légende, celui qui donnera naissance à la lignée d'où descendront les autres. Hylien de souche, sa mère le confia alors qu'il était nourrisson au vénérable Arbre Mojo (Great Deku Tree), maître des Kokiris pour le mettre à l'abri d'une guerre qui ravageait le pays. De fait, contrairement aux autres Kokiris, Link n'aura durant les dix premières années de sa vie aucune fée comme compagne, ce qui lui vaudra son surnom : "L'enfant sans fée". Lors de sa dixième année, l'arbre Mojo lui confie Navi, fée de son état, pour l'aider dans son périple et l'informer de sa mission. Après avoir retrouvé les pierres mythiques, l'émeraude Kokiri, le rubis Goron et le saphir Zora, Link, en arrachant l'épée légendaire de son socle, ouvre une brèche vers la mythique Terre d'Or où se trouve cachée la sainte Triforce des Déesses. Ganondorf, l'obscur voleur qui voulut jadis le tuer profita de cet instant pour s'introduire en terre sacrée et toucha l'artefact, provoquant sa rupture à cause de son cœur impur. Tandis qu'il récupéra le fragment de Force, celui de Sagesse fut confié à la princesse Zelda et Link obtint celui de Courage. Ce fait explique le lien spécial qui unit les trois protagonistes, et le symbole de la Triforce sur la main gauche de Link. Afin de vaincre Ganondorf, revenu en Hyrule avec un puissant pouvoir, Rauru, sage de Lumière, plonge le jeune Link en sommeil pendant sept années. Après que son corps eût suffisamment grandi, il fut capable de vaincre le mal. Chose amusante, Link adulte possède un petit anneau (des créoles) à chaque oreille.

Majora's Mask (Le Masque de Majora)

Sorti en 2000 sur N64. L'épisode se situe hors du contexte du monde d'Hyrule, sur la terre de Termina, et le joueur n'en apprendra pas plus sur Link, dont le modèle est identique au Link-jeune dOcarina of Time. En effet, après avoir combattu Ganondorf, Link, parti dans les Bois Perdus pour retrouver Navi, de laquelle il s'est séparé à la fin d'ocarina of time, fut agressé par un enfant nommé Skull Kid, qui lui déroba l'Ocarina du temps et Epona, son cheval. C'est en le poursuivant qu'il arrive dans cet étrange royaume, qui sera détruit par sa lune dans trois jours si rien n'est fait auparavant.

Oracle of Ages / Oracle of Seasons (L'Oracle des Ages/Saisons)

Sorti en 2001 sur GameBoy Color. On considère qu'il s'agit du "même" Link que dans Ocarina of Time et Majora's Mask pour ces deux épisodes ; tandis qu'il erre au sein du royaume, Link est attiré par un temple mystique où siègent deux artefacts semblables à la Triforce. En les touchant, il se retrouve propulsé dans les royaumes de Labrynna et d'Holodrum (respectivement Oracle of Ages et Oracle of Seasons) pour y vaincre la reine maléfique Véran (OoA) et le Général Onox (OoS) et libérer les oracles Nayru (OoA) et Din (OoS).Le joueur aura appris, dans Ocarina of Time, que Nayru et Din sont en fait des déesses créatrices du monde.

The Wind Waker (La Baguette du Vent)

Sorti en 2002 sur Game Cube, The Wind Waker prend place plusieurs centaines d'années après l'épisode d
Ocarina of Time. Link est un petit garçon vivant sur l'île de l'Aurore où une ancienne coutume doit être suivie par tous les enfants le jour de leurs douze ans : en mémoire du héros qui jadis combattit le Malin, ils doivent s'habiller de vert et faire tournoyer des bâtons de bois comme si c'était des épées pour expier les démons. Ceci explique pourquoi Link est habillé avec la tunique traditionnelle du héros pendant le jeu alors qu'au début, il commence habillé avec un pantalon orange et une chemise bleue ornée d'une écrevisse. Aussi, pour la première fois depuis A Link to the Past, Link possède une famille : une sœur en la personne d'Arielle et une grand-mère. Au niveau de son caractère, on reconnaît toujours en Link le héros généreux, inquiet pour les autres et prêt à braver tous les dangers avec une grande détermination. Il s'agit d'ailleurs du premier jeu où Link est vraiment expressif, grâce à une grande attention portée à l'animation du visage et des yeux en particulier. Mais Link est aussi un enfant et cela se voit quelquefois dans sa manière d'agir et ses expressions. On peut par exemple citer la fois où il miaule pour faire croire à un chat lorsqu'il est repéré pendant une filature, ou bien encore petit son air suspicieux lorsque, dos à un mur, il espionne quelqu'un. Au cours du jeu, Link part à la recherche de sa soeur kidnappée et fait la connaissance du Lion Rouge, un bateau doué de parole. Il s'agit en fait du Roi d'Hyrule errant sur les mers à la recherche du Héros pour sauver son royaume du vil Ganondorf, de retour. Il croit reconnaître cet ancien héros en la personne de Link. Ce dernier se révèle alors être le Héros du Vent (au contraire du Héros du Temps de Ocarina of Time). Pour avoir une chance de battre Ganondorf, Link doit retrouver la Triforce du Courage qui s'est cassée en huit fragments lorsque le précédent héros a quitté Hyrule pour une raison qui n'est pas expliquée. Ainsi, dans une partie du jeu, Link possède la Triforce du Courage, symbolisée par la marque inscrite sur sa main gauche. Par contre à la fin, les fragments du Courage, de la Sagesse et de la Force sont réunis pour recomposer la Triforce et la marque disparaît.

The Minish Cap (Le Chapeau Minish)

Dans cet épisode sorti en 2004 sur Game Boy Advance, Link est un enfant et est le petit-fils du forgeron du royaume d'Hyrule. Après l'apparition du sorcier Vaati lors d'une fête, la princesse Zelda, amie d'enfance de Link, se voit transformée en statue de pierre. Pour la sauver et combattre Vaati qui menace le royaume, il faut retrouver le peuple des Minish qui a déjà prêté main forte aux Hyliens jadis. Mais seul un être au coeur pur a la possibilité de les voir et c'est donc Link qui part à leur recherche. A noter que cet épisode de la Légende de Zelda pourrait expliquer pourquoi Link possède un bonnet vert. En effet, dans l'introduction du jeu, il est rapporté que lorsque des esprits maléfiques ont voulu envahir Hyrule, le Héros des humains aidé des Minish les a combattu. Sur les illustrations, ce héros a déjà une tunique verte mais a la tête nue avec seulement une sorte de bandeau sur le front. Puis au cours du jeu, Link se fait accompagner par Excelo, un Minish transformé par Vaati en bonnet vert avec une tête d'oiseau. A la fin du jeu, Excelo retrouve son apparence normale et quitte Link mais lui offre un bonnet vert.

Twilight Princess (La Princesse du Crépuscule)

Link est ici un berger vivant dans un petit village d'Hyrule : Toal. Alors qu'il devait ramener un présent à la famille royale, ses amis et de jeunes enfants du village sont capturés par Xanto, un être énigmatique venu d'un monde oublié, qui plonge progressivement tout Hyrule dans le crépuscule. Dans le monde du crépuscule Link est sous forme de loup donnant de nouvelles sensations. Aidé de la mystérieuse Midona (qui se révèle être la princesse du crépuscule, un monde annexe du monde de la lumière), Link va tenter encore une fois de sauver son monde des forces maléfiques. Xanto est en fait utilisé par Ganondorf. Celui-ci tente de revenir dans le monde de la lumière, car il a été envoyé dans le monde du crépuscule par les sages à l'aide d'un miroir.

Phantom Hourglass (Le Sablier Fantôme)

Annoncé pour juin 2007 au Japon sur Nintendo DS. Ce jeu a été dévoilé récemment. Il proposera une suite à The Wind Waker, les graphismes sont similaires à ce dernier mais le gameplay se rapproche plus de A link to the past. Puisque le jeu est sur Nintendo DS, il sera jouable entièrement au stylet et l'on peut noter ses propres indications sur le plan. Côté scénario, on sait que le jeu se déroule quelques mois après The Wind Waker et que c'est en embarquant avec Tetra (la pirate rencontrée dans The Wind Waker) qu'il part à la découverte de nouveaux rivages. Alors que Tetra explore un bateau fantôme, Link passe par dessus bord et arrive sur une île mystérieuse, où il rencontre une petite fée qui l'aidera à retrouver ses amis et à poursuivre son voyage. Le jeu est sorti le 1er octobre 2007 et arrive chez nous le 19. L'utilisation de l'écran tactile offre au joueur une immersion total: cliquez sur un endroit de l'écran pour que Link s'y rende, pour utiliser le boomerang tracez son chemin sur l'écran, une carte couverte de poussière ? Soufflez pour la dévoiler ! Un aventure magique et inoubliable. Pour plus d'info: site officiel de phantom hourglass: http://phantomhourglass.nintendo-europe.com/frFR/].

Autres apparitions de Link

Link: The Faces of Evil

C'est un des trois jeux de Zelda qui n'ont pas été conçus par Nintendo, dans lequel Link est le personnage principal. Il fut lancé en 1993 pour le système CD-i de Philips. Dans ce jeu, un mage rend visite à Link et lui explique que Ganondorf et ses serviteurs ont troublé la paix sur l'île de Koridai et ont capturé la princesse Zelda. Après avoir été informé que lui seul peut battre Ganondorf, Link se rend sur Koridai afin de trouver l'artefact connu sous le nom de Book of Koridai (livre de Koridai). Utilisant ce livre, il bat Ganondorf et délivre Zelda. Même si le jeu inclut les personnages de la série The Legend of Zelda, ce jeu n'a pas été produit par Nintendo (ni même avec la supervision de cette compagnie), et n'a pas été conçu pour une console de Nintendo. Il a obtenu plusieurs critiques défavorables, particulièrement de la part des fanatiques de la série, qui ne considèrent même pas le jeu comme faisant partie de celle-ci. D'autres jeux mettant en vedette le monde de Zelda ont été lancés sur le système CD-i, soit Zelda: The Wand of Gamelon et Zelda's Adventure. Cependant, dans les deux jeux, la princesse Zelda est le personnage principal, et dans l'histoire, Link se fait kidnapper.

Link dans Super Smash Bros.

Link (version adulte) fait une apparition dans le jeu Super Smash Bros, parmi les 8 personnages jouables dès le début. Link porte sa traditionnelle tunique verte par défaut, bien que le joueur puisse choisir parmi quelques couleurs alternatives, inspirées par les tuniques d'Ocarina of Time. Quelques unes de ses armes figurant dans son inventaire habituel se retrouvent dans Super Smash Bros., incluant ses bombes, son boomerang et son grappin. Link revient ensuite dans Super Smash Bros. Melee, où il fait partie des 14 personnages disponibles au départ. Désormais, en plus de l'équipement qui lui était disponible dans Super Smash Brothers, Link peut se servir de son arc. Bien que ses capacités à l'épée soient extraordinaires, il est beaucoup plus efficace comme personnage lorsque ses armes à distance sont utilisées en conjonction avec son jeu d'épée, ce qui est en soi un aspect similaire aux jeux de la série The Legend of Zelda. Link possède les mêmes couleurs de tunique que dans le jeu original, en plus du noir. Young Link (jeune Link) est aussi un personnage jouable dans Super Smash Brothers Melee. Il fait cependant partie des personnages secrets non-disponibles au départ. Il est plus agile quoique plus faible que son alter-égo adulte. Outre cette différence, on peut également noter que les flèches qu'il tire de son arc sont enflammées. Une version non-jouable de Link, Dark Link, apparaît dans un des Event Matches du jeu. Il s'agit du même personnage que le Link normal, à l'exception du fait qu'il ne parle pas, et qu'il est entièrement noir, comme une ombre.

Link dans Soul Calibur II

Dans la version pour GameCube de Soul Calibur II, Link adulte est un personnage jouable. Peu d'informations sont connues quant à la raison de sa présence, mais on sait qu'après avoir sauvé Hyrule contre un mage noir contrôlé par un fragment de la SoulEdge, Link fut envoyé pour détruire la dangereuse épée. Un aspect notable de Link dans ce jeu est qu'il est le seul personnage pouvant attaquer en se servant de véritables projectiles (ses armes étant sensiblement les mêmes que dans Super Smash Brothers Melee, soit son arc, son boomerang et ses bombes) - seul Spawn, le personnage exclusif à la version pour Xbox du jeu, peut en faire autant. Link possède un style de combat unique, comparé aux autres personnages « réguliers » du jeu, et possède même quelques attaques provenant de jeux de la série The Legend of Zelda. Au total, Link possède quatre costumes, ce qui est plus que n'importe quel autre personnage régulier. Ses couleurs disponibles sont le vert, le rouge, le bleu et couleur lavande. Outre sa Master Sword et son bouclier Hylian, Link peut porter plusieurs armes du passé, comme sa Canne de Byrna provenant de A Link to the Past, et l'épée et le bouclier magiques de Legend of Zelda. Son arme ultime est la Great Fairy Sword de Majora's Mask, et son arme comique est un filet à papillons, celui provenant de A Link to the Past. Même si la GameCube a le plus petit marché des trois consoles actuelles, la version pour GCN de Soul Calibur II a été plus populaire que celle pour PlayStation 2 ainsi que celle pour Xbox. La version GameCube a vendu 500 685 copies, contre 447 138 et 320 991, pour la PS2 et la Xbox, respectivement . Beaucoup attribuent ceci à la présence de Link dans le jeu en tant que personnage exclusif à la version pour GameCube.

Autres informations

Nous l'avons vu, au fur et à mesure de la série, le joueur ne dispose que d'informations fragmentaires concernant le personnage: contrairement à Zelda et surtout à Ganondorf, peu de choses sont connues concernant son passé et son enfance ou son devenir, le jeu s'arrêtant lorsque Ganondorf est défait ou endormi pendant une période indéterminée. Personnage sans caractère défini rentrant dans les canons de l'héroïsme, il est capable de manier sans entraînement préalable - à part quelques rares tutoriels pour l'épée - tout type d'objet magique, d'arme, de bouclier. Muet de bout en bout (mis à part lors de certains dialogues ou le joueur doit impérativement répondre « Oui » ou « Non ») afin que le joueur puisse mieux s'identifier à lui, il est présenté dans les illustrations du jeu généralement comme un vrai « héros », sauf peut-être dans les épisodes portables où il apparaît un peu plus maladroit que d'ordinaire. Link possède trois alter-égo: le premier apparaît dans A Link to the Past: lorsque Link se rend dans le Monde des Ténèbres sans la protection de la perle de lune ou bien lorsqu'il est frappé par un esprit malin, il se change en petit lapin rose vulnérable qui se trouve être l'image de son âme profonde. Le second, dans Ocarina of Time est plutôt une image contrôlée par des intentions plus mauvaises - Dark-Link. Le troisième apparaîtra dans Twilight Princess et a cette fois l'apparence d'un loup féroce et sera alors aidé sous cette forme par un petit être du nom de Midona. Certaines rumeurs considèrent qu'il s'agit du même phénomène et que le loup est encore une fois l'image de l'âme du héros. Au niveau de l'habillement il porte dans tous les épisodes une tunique verte. C'est dans Ocarina of Time, qui d'après Shigeru Miyamoto est le premier épisode de la série chronologiquement parlant, que l'on apprend pourquoi il porte cette tunique: Dans OOT Link porte une tunique verte car il vient du village Kokiri et tous les Kokiris portent une tunique verte, après avoir sauvé Hyrule il deviendra un héros légendaire et tous les autres Link porteront cet habit en mémoire du premier héros ayant sauvé Hyrule, à savoir le Link d'OOT. D'un jeu à l'autre, Link troque sa tunique verte contre des tuniques de différentes couleurs, à savoir:
-Rouge (dans The Legend of Zelda sous l'effet de la bague rouge, elle diminue de 75% les dégâts subis, A Link to the Past où elle est le trésor du neuvième palais des ténèbres et réduit les dégâts de 50%, Ocarina of Time où elle immunise des hautes températures du volcan du péril et diminue les dégâts dus au feu et Link's Awakening DX où elle améliore l'attaque);
-Bleue (dans The Legend of Zelda, elle diminue de 50% les dégâts infligés et en réalité, il s'agit de l'effet de la bague bleue, dans A Link to the Past, trésor du cinquième palais des ténèbres et réduit les dégâts de 25%, Ocarina of Time où elle permet de respirer sous l'eau -à utiliser avec les "bottes de plomb"- et Link's Awakening DX où elle améliore la défense).
-Invisible (exclusivement dans The Wind Waker, ce qui amène le joueur à voir Link toujours "porter" sa tunique bleue décontractée de base; elle ne sert à rien mais apparaît seulement après avoir fini le jeu une première fois et recommencé une partie)
-Zora: dans Twilight Princess, elle permet de nager et de respirer librement sous l'eau, mais est plus sensible au feu et a la glace.
-Armure Magique: dans Twilight Princess et Wind Waker, cette lourde armure rend Link invulnérable tant qu'il possède des rubis. Une fois qu'il n'en possède plus le poids de l'armure l'empeche de se déplacer rapidement. Dans Wind Waker, l'armure magique est une aura rose qui rend invulnérable tant que Link a de la magie De même, différents « gants » l'habilleront, notamment les gantelets d'or et d'argent de Ocarina of Time ou bien toute sorte de bracelets, agissant sur sa défense ou sur sa capacité à soulever des objets, et des bottes diverses (de plomb, de l'air...) feront leur apparition dès le premier épisode N64, ainsi que les bottes de pégase qui font leurs apparitions dans A Link to the Past et Link's Awakening. Catégorie:Personnage de The Legend of Zelda Catégorie:Chevalier de fiction ca:Link da:Link (Zelda) en:Link (The Legend of Zelda) es:Link fi:Link (pelihahmo) is:Link (The Legend of Zelda) it:Link (Zelda) ja:リンク (ゲームキャラクター) nl:Link (The Legend of Zelda) no:Link (The Legend of Zelda) pl:Link (postać) pt:Link (Zelda) simple:Link (Legend of Zelda) sv:Link
Sujets connexes
Excalibur   Famicom Disk System   GameCube   Game Boy Advance   Ganondorf   Hyrule   Jeu vidéo   Kokiri   Midona   Nintendo   Nintendo 64   Nintendo DS   Nintendo Entertainment System   Philips   PlayStation 2   Princesse Zelda   Shigeru Miyamoto   Soul Calibur II   Spawn   Sprite (jeu vidéo)   Super Nintendo   Super Smash Bros. (série)   Super Smash Bros. Melee   The Legend of Zelda (série)   Wii   Xanto   Xbox  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^