Armée impériale japonaise

Infos
L'Armée impériale japonaise (en kanji : 大日本帝國陸軍, Dai-Nippon Teikoku Rikugun) désigne l'armée de l'Empire du Japon de 1867 à 1945.
Armée impériale japonaise

L'Armée impériale japonaise (en kanji : 大日本帝國陸軍, Dai-Nippon Teikoku Rikugun) désigne l'armée de l'Empire du Japon de 1867 à 1945.

Le Bushido

Pour étudier l'armée impériale japonaise, il ne faut pas oublier la culture japonaise. En effet, même si les officiers de l'armée impériale japonaise (1930-1945) était formés par leur alliés prussiens, les nippons suivaient la doctrine du bushido (encore de nos jours).

Histoire

L'armée impériale japonaise a été créee pour remplacer l'armée japonaise traditionnelle constituée par les samouraïs. L'armée japonaise s'est inspirée des pays européens pour se moderniser. L'aide à la modernisation a été fournie par les pays européens, principalement la France, le Royaume-Uni et plus tard, l'Allemagne. Le prince Kotohito Kan'in, grand-oncle de Hirohito et chef d'état-major de l'armée de 1931 à 1940

Structure de l'armée

- 1870 : armée de hommes.
- 1885 : armée divisée en 7 divisions (incluant la garde impériale japonaise)
- début 1900 : 12 divisions contenant :
- Classe A : réservistes (personnes de plus de 17 ans et demi ayant été formées pendant 2 ans) constituent la première classe de reservistes
- réservistes de seconde classe
- militaires de profession
- personnes pouvant être appelées à combattre.
- 1934 : 17 divisions À compter de 1937, l'Armée dépend du Quartier-général impérial (Daihonei) qui coordonne aussi les mouvements de la Marine impériale.
- 1940 : militaires de métier et 2 millions de réservistes répartis en 31 divisions:
- 2 divisions au Japon : (dont celle de la garde impériale japonaise)
- 2 divisions en Corée
- 17 divisions en Chine et en Mandchourie.
- 1941 : militaires de métier répartis en 41 divisions.
- 2 divisions au Japon et en Corée
- 12 divisions en Mandchourie
- 27 divisions en Chine.
- 1945 : 5 millions de militaires de métier et de réservistes répartis en 145 divisions. Avant la défaite de 1945, à la tête de l'armée japonaise dont l'empereur est le chef suprême, se trouvent :
- le conseil des maréchaux, sorte de conseil supérieur de la guerre ;
- le ministère de la guerre, qui constitue l'organe supérieur d'administration et d'emploi du personnel ;
- l'état-major, qui se divise lui-même en grand état-major et état-major des troupes. La hiérarchie des officiers comporte les grades de : général commandant, général lieutenant, général major, colonel, lieutenant colonel, major, capitaine, premier et second lieutenants.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Allemagne   Armée   Complexe militaro-industriel japonais   Corée   Crimes de guerre japonais   Division militaire   Empire du Japon   Expansionnisme du Japon Shōwa   France   Hirohito   Japon   Kanji   Kotohito Kan'in   Marine impériale japonaise   Royaume-Uni   République de Chine   Samouraï   Service aérien de l'armée impériale japonaise   Unité 731  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^