Sega

Infos
:Voir aussi : Séga (genre musical)  Sega (abréviation de Service Games) est une société américano-japonaise fondée en 1954 par David Rosen qui développe et édite des jeux vidéo ainsi que des bornes d'arcades. Sega fut également un fabricant de consoles de jeux vidéo, mais suite aux difficultés financières dues à l'échec commercial de la Saturn et au demi-échec de la Dreamcast qui ne put bénéficier du soutient publicitaire nécessaire face
Sega

:Voir aussi : Séga (genre musical)  Sega (abréviation de Service Games) est une société américano-japonaise fondée en 1954 par David Rosen qui développe et édite des jeux vidéo ainsi que des bornes d'arcades. Sega fut également un fabricant de consoles de jeux vidéo, mais suite aux difficultés financières dues à l'échec commercial de la Saturn et au demi-échec de la Dreamcast qui ne put bénéficier du soutient publicitaire nécessaire face à la concurrence de la PlayStation 2 de Sony, Sega se retira du marché des consoles pour se consacrer exclusivement à celui des jeux et de l'arcade.

Historique

La société Rosen Enterprise est fondée au Japon en 1954 par David Rosen, un Américain. Elle est destinée à la création de machines de divertissement, notamment à destination des bases militaires américaines au Japon. En 1965, alors que Rosen décide d'agrandir son entreprise, il la renomme Service Game. Les employés japonais contractent le nom en Sega (pour SErvices GAmes) et ce nom est finalement gardé. En 1966 est créé et commercialisé Periscope, premier jeu vidéo d’arcade (jeu en noir et blanc où il faut tirer des torpilles sur d'autres bateaux), qui est un grand succès au Japon. Sega fusionne avec la société Gulf&Western Industries. Suite au krach des jeux vidéos en 1983, Hayao Nakayama succède à David Rosen à la tête de Sega. David Rosen prend alors la tête de la filiale américaine. Sega crée et commercialise au Japon sa première console en 1983, la SG 1000 Mark I. La compagnie crée par la suite des jeux et des consoles. Après le semi-échec commercial de la Dreamcast en 2001, Sega annonce qu'il ne se consacrera plus qu'à la création de jeux vidéo. Cependant, Sega est encore très présent dans la création de jeu et reste l'un des principaux fabricants de bornes d'arcade : la Lindbergh est sortie début 2006. Début 2007, il prépare un jeu historique en s'associant avec Nintendo. Les deux personnages les plus célèbres, Mario et Sonic seront présents. Le jeu sera une adaptation des Jeux Olympiques de 2008 qui se dérouleront à Pekin.

Consoles

SG 1000 Mark I, SC 3000, SG 1000 2 Mark II (1983, 1984)

La SG 1000, première console de Sega, sort en 1983. Sortie en 1984, la SC 3000 est la version micro-ordinateur de cette dernière, et les jeux des deux consoles sont compatibles (à condition toutefois d'avoir un clavier pour la SG 1000). La même année sort SG 1000 2, la version améliorée de la SG 1000. Ces consoles eurent un succès restreint, principalement à cause de la présence sur le marché de la console NES de Nintendo.

FG 1000 (1983)

Sega Mark III (1984), Master System (1986)

Sega Mark III Sortie en 1986, la Master System est au départ la version redessinée de la SG-1000 Mark III pour les États-Unis, mais cette console 8-bit sort également au Japon en 1987. La Master System avait aussi la particularité de posséder en plus du support cartouche pour les jeux, d'un lecteur de carte de jeux comparable aux Hucard de la coregraphx de NEC ou aux cartes de crédit actuelles. Elle a pour mascotte Alex Kidd.

Megadrive (1989)

Sega Megadrive 1 Sega sort en 1989 sa console à plus grand succès : la Megadrive, aussi connue sous le nom de Sega Genesis aux États-Unis. Cette console 16-bit fut originalement créée pour concurrencer la TurboGrafx 16, mais c'est finalement la nouvelle console lancée par Nintendo en 1990 qui se révéla sa plus grande concurrente, soit : la Super Famicom, plus connue en dehors du Japon sous le nom de Super Nintendo Entertainment System ou SNES. En 1992, Sega vécut un moment historique en dépassant Nintendo pour la première fois avec 55% des parts de marché en Amérique du Nord et réussit même à atteindre 65% de ces dites parts en 1993. Qui plus est, le succès du Genesis ne se limita pas qu'au marché Américain puisqu'il récolta aussi beaucoup de succès au Brésil, en Europe et en Australie. En 1993, la Megadrive fut redessinée et relancée sous le nom de Megadrive II et "Sega Genesis 2". Malgré les efforts de Sega, Nintendo regagna une bonne partie de ses parts dès l'année suivante. Finalement, en 1996, Sega arrêta la Sega Genesis pour se concentrer sur d'autres projets. Malgré tout, Majesco sortit en 1998 une version de la dite console intitulée "Sega Genesis 3".

Game Gear (1990)

La GameGearLa GameGear, sortie en 1990 en réponse à la Game Boy de Nintendo, est la première console portable de Sega. Elle était en fait la version portable de Master System, c'est pourquoi un supplément appelé "Master Gear" sortit pour permettre de jouer aux jeux Master System sur GameGear. Malgré ses capacités supérieures à celles de la Game Boy, elle fut un échec. L'une des raisons fut sa faible autonomie ( 2 heures pour 6 piles avec la GameGear contre 18 heures avec la Game Boy pour seulement 4 piles ) par rapport à sa concurrente 30% moins chère, son plus fort coût et son écran de mauvaise qualité (quoiqu'il était très grand).

Mega-CD (1992)

Le MegaCD connecté à la MegadriveLe Mega-CD est un supplément matériel à la Megadrive. Il permet à la console d'origine de jouer à des jeux sur CD. Grâce à cette extension, les jeux prennent une nouvelle dimension avec des musiques de qualité CD, des animations et des séquences vidéo. Malgré ses jeux particulièrement innovants comme les films intéractifs, le Mega-CD fut un échec commercial à cause de son prix trop élevé et de la qualité graphique décevante des jeux qui était dûe aux limitations techniques de la console.

32X (1994)

32X monté sur une Megadrive 2 La 32X est un supplément matériel à la Megadrive qui s'installe à la place d'une cartouche. Elle permet de passer la console d'origine de 16-bit à 32-bit. À l'origine, le projet était nommé Projet Jupiter et devait être une console à part entière prévue pour noël 1994. Mais devant l'incertitude commerciale - dûe à la sortie de la Saturn un an après au Japon - les responsables du projet (Sega of America) renommèrent le projet "Projet Mars" et s'orientèrent vers un addon pour la Megadrive. Au niveau des performances, la 32X déleste la Megadrive en calculant toute la partie 2D avec effets et la 3D, laissant à la console d'origine le seul calcul de la 2D simple, et améliore la qualité sonore des jeux. Malgré de nombreuses qualités, la 32X fut un échec commercial pour SEGA, entre autres à cause de son arrivée tardive sur le marché.

Nomad (1995)

Nomad Deuxième tentative de Sega sur le marché de la console portable, la Nomad sortit en 1995, exclusivement en Amérique (et jamais au Japon) . Elle avait les mêmes capacités techniques que la Megadrive. Comme la Game Gear, elle fut un échec, notamment en raison de son prix (180 dollars) et de sa faible autonomie, sans compter la très forte domination du marché par la Game Boy de Nintendo.

Saturn (1994)

Fruit de deux ans de travail, cette console 32 bits subit la concurrence de la PlayStation, ayant un prix relativement élevé (450 euros à l'époque) mais bien plus facile à exploiter pour les programmeurs, et légèrement plus puissante pour la 2D ( Soit disant la console ultime pour la 2D ) . Elle connaît pourtant un certain succès au Japon, ou elle concurrence assez sérieusement la machine de Sony, grâce notamment aux nombreux jeux Sega adaptés de l'arcade, au succès naissant de la série Sakura Taisen, et au soutien d'éditeurs tels qu'Atlus ou Capcom.

Dreamcast (1998)

La Dreamcast est la première console 128 bits commercialisée. Elle intègre un modem de 56K pour les États-Unis et de 33, 6K ailleurs. Cela permet aux joueurs de s'affronter sur Internet et de pouvoir naviguer sur des sites web. Sega est devenu par la même occasion un fournisseur d'accès au prix d'une communication locale.

Historique

Dès 1996, Sega déclare travailler sur un nouveau projet de console, connu alors sous le nom de Dural (empreinté à l'un des personnages de Virtua Fighter). Microsoft est choisi pour fournir le système d'exploitation et Nec pour le processeur graphique. Deux nouveaux projets dérivés de Dural voient le jour : Blackbelt et Katana. Le premier est un projet japonais. En juillet 1997, Sega annule Blackbelt, et Katana devient l'unique projet. En 1998, la Dreamcast arrive. Après une série d'essais et de prototypes, le processeur graphique retenu sera le Power VR II de Nec. Le 17 novembre 1998, la Dreamcast sort au Japon, puis le 9 septembre 1999, aux États-Unis et enfin le 14 octobre 1999 en Europe. Cette console puissante fait figure de « bombe » face à la PlayStation de Sony et à la Nintendo 64. Mais Sony multiplie les publicités télévisées et Sega, qui n'a pas les moyens financiers de son concurrent, ne peut suivre. Finalement, en mars 2001, la production de la Dreamcast est définitivement stoppée et Sega annonce par la même occasion l'abandon de la conception de consoles pour se consacrer uniquement aux jeux.

La console

La console est dérivée d'une borne d'arcade Naomi. Le format utilisé pour les jeux est le GD-Rom fabriqué par Yamaha. Il s'agit d'un hybride entre le CD et le DVD d'une capacité de 1, 2 Go, qui ne peut pas être lu par un PC. La Dreamcast lit les GD-ROM en 32X, d'où des temps de chargement relativement courts. Divers accessoires sont disponibles : carte mémoire, volant, maracas, tapis de danse, pistolet, kit vibration, stick arcade, etc. La Dreamcast possède deux systèmes d'exploitation : Sega OS et Windows CE. Le premier, présent dans la console, est plus difficile à utiliser pour les programmeurs mais permet d'utiliser les capacités maximales du matériel. Le deuxième est quant à lui chargé directement depuis le GD-ROM par les jeux qui en ont besoin. Le fait que la console reconnaisse Windows CE permet d'adapter assez rapidement des jeux pour PC sur la Dreamcast. Grâce à windows CE, les émulateurs ont pu se développer rapidement : il est ainsi possible de jouer à la Megadrive où à la Master System ou encore à la Super Nes sur la Dreamcast de 128 bits. Alors que plus aucun jeu ne devait être édité pour ce modèle, deux titres sont sorti récemment au Japon : Radilgy le 16 février 2006 et Under Defeat le 23 mars 2006. pour une console qui n'est plus produite depuis 6 ans. La console a même été redistribuée pour l'occasion sous forme de « packs » contenant un modèle d'occasion remis à neuf et un des deux jeux. Parallèlement, la Dreamcast compte sur une communauté de joueurs et de fans qui font perdurer cette machine et tentent de pousser certains éditeurs (notamment japonais) à sortir encore de nouveaux jeux.

Arcade

En plus des consoles de salon et portable, Sega a été et est encore un des principaux editeurs et fabriquants de bornes et systèmes d'arcade.

Les systèmes

Les bornes

Générique

Dédié

- R360
- Sega Rally
- Cycraft ...

Structure interne

Sega est composé de plusieurs équipes de développement et de recherche, originellement appelées AM1, AM2, AM3, etc. (abréviation de Sega Amusement Machines Research and Development). Ces équipes ont pour la plupart été renommées :
- AM1 devenu Wow Entertainement, connu entre autres pour The House of the Dead
- AM2 est connu principalement pour la série de jeux d'arcade Virtua Fighter et Shenmue
- AM3 devenu Hitmaker, connu principalement pour les Crazy Taxi et les Virtua Tennis
- AM4 devenu Amusement Vision, connu pour Super Monkey Ball
- AM5 devenu Sega Rosso, connu pour Initial D
- AM6 devenu Smilebit, connu pour Jet Set Radio
- AM7 devenu OverWorks, connu pour Skies of Arcadia, Sakura taisen
- AM8 renommé Sonic Team après avoir développé Sonic the Hedgehog, Phantasy Star
- AM9 devenu United Game Artists, connu pour Rez et Space Channel 5
- Digital Media devenu Wave Master
-Team Andromeda célèbre pour la série Panzer Dragoon. Cette équipe fut dissoute en 1998 et ses membres répartis dans les autres équipes de développement. Il existe un certain sens de la compétition entre ces équipes qui a eu comme conséquence la création de jeux remarquables et innovants. Plus tard, Sega a fusionné certaines de ces équipes. Sammy a exprimé son intérêt pour fusionner les teams ci-dessus de nouveau dans Sega, et l'a fait le 1 juillet 2004.

Jeux

- Alex Kidd in Miracle World
- Clockwork Knight
- Clockwork Knight 2
- Columns
- Crazy Taxi
- Crazy Taxi 3
- Ecco the Dolphin
- Football Manager 2005
- Hang-On
- Jet Set Radio
- Jet Set Radio Future
- Last Bronx
- Medieval: Total War
- Nights Into Dreams
- Panzer Dragoon
- Out Run
- Rez
- Sakura Wars
- Sega Rally Championship
- Shenmue
- Sonic
- Soul Calibur
- Space Channel 5
- Space Harrier
- Steep Slope Sliders
- Streets of Rage
- Virtua Cop
- Virtua Fighter
- Virtua Fighter 2
- Virtua Fighter 3
- Virtua Fighter 4
- Virtua Fighter 4 Evolution
- Virtua Fighter 5
- Virtua Racing
- Virtua Tennis
- Virtua Tennis 3
- ... ==
Sujets connexes
Alex Kidd   Alex Kidd in Miracle World   Atlus   Australie   Borne d'arcade   Brésil   Capcom   Cartouche (jeu vidéo)   Clockwork Knight   Columns (jeu vidéo)   Crazy Taxi   Crazy Taxi 3   Dreamcast   Ecco the Dolphin   Europe   GD-Rom   Game Boy   Game Gear   Hang-On   Holding   Internet   Japon   Jet Set Radio   Jet Set Radio Future   Jeu vidéo   Jeux Olympiques d'été de 2008   Jeux vidéo de Sakura Wars   Last Bronx   Majesco   Mario   Master System   Mega-CD   Megadrive   Microsoft   Namco   Nintendo   Nintendo 64   Nomad   Ota   Out Run   Panzer Dragoon   Phantasy Star (jeu vidéo)   PlayStation   PlayStation 2   Rez   Sakura Taisen   Sakura Wars   Saturn   Sega AM2   Sega Astro City   Sega Chihiro   Sega Lindbergh   Sega Model 1   Sega Model 2   Sega Model 3   Sega Naomi   Sega Rally Championship   Sega System 16   Sega Titan Video   Shenmue   Skies of Arcadia   Smilebit   Sonic   Sonic Team   Sonic the Hedgehog   Sony Corporation   Soul Calibur   Space Channel 5   Space Harrier   Steep Slope Sliders   Streets of Rage   Super Monkey Ball   Système d'exploitation   Séga   The House of the Dead (jeu vidéo)   Triforce (système d'arcade)   Virtua Cop   Virtua Fighter   Virtua Fighter (série)   Virtua Fighter 4   Virtua Fighter 4 Evolution   Virtua Fighter 5   Virtua Racing   Virtua Tennis   Virtua Tennis 3   Yamaha  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^