Raj britannique

Infos
Le Raj britannique est la dénomination non officielle de la période de domination britannique du sous-continent indien, c'est-à-dire la zone géographique s'étendant sur les pays suivants : l'Inde, le Pakistan, le Sri Lanka, le Bangladesh et la Birmanie. Cette domination a duré de la fin du à 1947, lorsque le mouvement pour l'indépendance de l'Inde est arrivé à ses fins. Le premier comptoir britannique en Asie du sud fut établi en 1612 à Surat, sur la côte nord-ou
Raj britannique

Le Raj britannique est la dénomination non officielle de la période de domination britannique du sous-continent indien, c'est-à-dire la zone géographique s'étendant sur les pays suivants : l'Inde, le Pakistan, le Sri Lanka, le Bangladesh et la Birmanie. Cette domination a duré de la fin du à 1947, lorsque le mouvement pour l'indépendance de l'Inde est arrivé à ses fins. Le premier comptoir britannique en Asie du sud fut établi en 1612 à Surat, sur la côte nord-ouest de la péninsule, dans l'état actuel du Gujarât. Plus tard, au cours du même siècle, la Compagnie anglaise des Indes orientales installa d'autres comptoirs à Madras, Bombay, et Calcutta, chacun sous la protection des dirigeants locaux. Les Britanniques accrurent leur influence à partir de ces bases jusqu'aux années 1850, où ils dominèrent la majeure partie des états actuels de l'Inde, du Pakistan, du Sri Lanka et du Bangladesh. Des tentatives d'y adjoindre également l'Afghanistan échouèrent. En 1857, à la suite de la révolte des Cipayes, une rébellion en Inde du nord, menée par des soldats indiens révoltés, le Parlement britannique transféra le pouvoir politique détenu par la East India Company, la Compagnie anglaise des Indes orientales à la couronne du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni commença alors à administrer directement la majeure partie de l'Inde, tout en contrôlant le reste au moyen de traités passés avec les rois et princes régionaux (self-government). Vers la fin du , les premières mesures furent prises pour conduire à une autonomie de Inde britannique par la nomination des conseillers indiens auprès du vice-roi des Indes et l'établissement de conseils provinciaux comportant des membres indiens; les Britanniques ouvrirent plus tard la participation aux conseils législatifs. Le passage progressif d'une mentalité impérialiste ('introduire une civilisation supérieure en Inde') à une approche franchement colonialiste ('exploiter les ressources du pays, tout en fermant le marché anglais aux produits indiens') contribua à radicaliser le Parti du Congrès qui au départ demandait une simple autonomie au sein de l'empire. Ces membres du Congrès, appelés les Modérés, comptaient sur le bon vouloir de la Couronne pour qu'elle accordât des réformes favorables en échange d'une loyauté inconditionnelle. Les partisans du courant radical, appelés les Extrémistes, émergeaient avec un projet défini par le trio Lâl-Bâl-Pâl: Lâlâ Lâjpat Râi, Lokamânya Bâl Gangâdhar Tilak et Bepin Chandra Pâl. Aurobindo Ghose y introduisit une dimension révolutionnaire allant jusqu'à une propagande ouverte pour l'indépendance à travers la résistance passive et le boycott d'institutions et de produits anglais, jumelée d'une société secrète préparant une insurrection armée. Guidés par la vision de l'Inde, la Mère patrie, identique à la Divine Mère (Shakti), telle que Bankim Chandra Chatterjee chantait dans son hymne "Bandé Mâtaram", les Extrémistes apprenaient de Jatindra Nath Mukherjee ou Bagha Jatin la leçon du Swâmi Vivékânanda : l'indépendance politique de l'Inde était indispensable pour le progrès spirituel de l'humanité. Une mesure de violence maîtrisée et à durée déterminée serait indispensable comme carburant pour réveiller un peuple assujetti, pour purger son inconscient de rancune et de colère emmagasinées depuis des siècles d'esclavage, pour anéantir l'adversaire et, surtout, pour apprendre à se sacrifier au nom de la Patrie. Par deux étapes successives (martyrs individuels; guérilla) ils précédaient et préparaient, ainsi, l'avènement du mouvement de masse. À partir des années 1920, Gandhi transforma le Parti du Congrès en un mouvement de masse destiné à lutter contre la domination coloniale britannique. Le mouvement réussit finalement à obtenir l'indépendance au moyen de discours parlementaires, mais aussi en utilisant la désobéissance civile et la résistance non violente.

Les étapes de la représentation politique dans les Indes britanniques

Éxécutions au canon en Inde lors de la Révolte des Cipayes (1857-1858) (peinture russe de Vassili Vereshchagin (1887).
- 1833: Conseil législatif nommé, composé d'abord d'officiels britanniques
- 1853: ouvert à des représentants (également britanniques) des gouvernements provinciaux
- 1861: ouvert à des membres choisis par le Vice-Roi pour deux ans, pouvant être des Indiens; des conseils provinciaux sont créés , sur le même modèle
- 1892: ouvert à des membres choisis par le Vice-Roi, parmi les personnes proposées par la Chambre de commerce de Calcutta et parmi les sections non officielles des conseils provinciaux, dont les membres étaient eux-mêmes proposés par les municipalités, les universités et les chambres de commerce
- 1909: réforme de Lord Pinto, qui fixe ainsi la composition du Conseil législatif:
- 7 membres du Conseil exécutif
- 28 fonctionnaires
- 5 non-fonctionnaires désignés par le vice-roi
- 13 élus par les membres non officiels des conseils provinciaux
- 6 élus par les grands popriétaires fonciers des 6 provinces
- 6 élus par la population musulmane des 6 provinces
- 2 élus par les chambres de commerce européennes de Calcutta et de Bombay C'est également en 1909 que le premier Indien fut nommé au sein du Conseil exécutif, deux autres l'étant au sein du Conseil des Indes, à Londres.
- 1919: Indian Act transféra une série de compétences aux provinces, ce qui préfigurait le système fédéral indien, les gouvernements provinciaux étant responsables devant des assemblées dont au moins 70% des membres devaient être élus au suffrage censitaire et capacitaire (à partir d'un certain montant d'impôts payés, ou pour ceux qui ont servi dans l'armée); le système de représentation spécifique des communautés, instauré en 1909, était maintenu; deux assemblées étaient créées auprès du gouvernement central, une Assemblée législative, élue aux cinq septièmes, et un Conseil d'État, élu aux trois cinquièmes de ses membres. Les élections se faisaient sur le mode du suffrage censitaire.
- 1935: nouvel Indian Act, par lequel le droit de suffrage est élargi, et le gouvernement central et les deux chambres englobent désormais les États princiers, auparavant exclus de ce système législatif; les deux chambres nationales comportent donc, aux côtés de membres élus directs, des représentants des minorités élus au suffrage indirect, ainsi que des représentants désignés par les princes source: Pierre GUILLAUME, Le Monde colonial XIX-, Paris, Armand Colin (collection "Histoire contemporaine"), 1994 ("2 édition entièrement refondue"; 1 éd.: 1974), pp.163-165

Chronologie

- 1818 : Edition du premier journal en bengalî
- 1823 : Le chef sikh Ranjit Singh s'empare du Cachemire. Les Rajputs se soumettent aux Britanniques.
- 1824 : Ouverture de la première école pour filles, à Bombay. Première guerre britanno-birmane. (fin en 1826)
- 1825 : L'Inde connaît une grande famine.
- 1829 : Prohibition par les Britanniques de la tradition de la satî, le suicide des veuves
- 1829 : Campagne d'éradication des Thugs. (fin en 1837)
- 1831 : Le râja de Mysore est déposé et son administration assurée par la Compagnie anglaise des Indes orientales.
- 1832 : Début d'une famine générale en Inde. (fin en 1834)
- 1833 : Renouvellement de la charte de la Compagnie anglaise des Indes orientales; abolition des droits marchands de la compagnie.
- 1834 : Le chef sikh Ranjit Singh s'empare de Peshawar. Nomination des premiers magistrats indiens.
- 1835 : Premières écoles britanniques.
- 1837 : Début d'une grande famine en Inde. (fin en 1838)
- 1838 : Traité tripartite entre Shah Shuja, Ranjit Singh et les Britanniques
- 1839 : Première guerre afghane. (fin en 1842)
- 1843 : Guerre de Gwalior. Les Britanniques s'empare du Sind. L'esclavage est supprimé.
- 1845 : Les Hollandais vendent leurs territoires indiens aux Britanniques. Première guerre britanno-sikh. (fin en 1846)
- 1848 : Lord Dalhousie devient le Gouverneur général des Indes.
- 1848 : Seconde guerre britanno-sikh : les Britanniques annexent le Panjâb à la suite de la défaite des Sikhs. (fin en 1849)
- 1852 : Seconde guerre britanno-birmane.
- 1853 : Ouverture d'une ligne de chemin de fer entre Bombay et Thana ; Ligne de télégraphe entre Calcutta et Âgrâ. L'Oudh est annexé.
- 1857 : Fondation d'universités à Calcutta, Madras et Bombay. Révolte des Cipayes ou première guerre d'indépendance indienne. (fin en 1858)
- 1858 : La couronne britannique assure le gouvernement de l'Inde, qui devient une colonie.
- 1861 : Indian Councils Act ; Indian High Courts Act ; Introduction du code pénal. Famine en Inde du Nord.
- 1865 : Famine en Orissa. Création d'un ministère de l'Instruction publique à Ceylan. La première ligne télégraphique en l'Inde et l'Europe est ouverte.
- 1868 : Punjab Tenancy Act ; ouverture d'une ligne de chemin de fer entre Ambala et Delhi.
- 1870 : Famine au Bihar.
- 1876 : Les Britanniques sont au Balouchistan. Famine en Inde du Sud.
- 1877 : Famine dans le Nord de l'Inde. Delhi Durbar : La Reine Victoria du Royaume-Uni est proclamée impératrice des Indes.
- 1878 : Vernacular Press Act : les premiers journaux en langue vernaculaire. Deuxième guerre afghane. (fin en 1880)
- 1881 : Factory Act ; Reddition de Mysore
- 1885 : Fondation et première réunion du Parti du Congrès à Bombay ; Bengal Tenancy Act.
- 1886 : La Birmanie est annexée à l'Inde britannique. Décès de Râmakrishna. La frontière nord de l'Afghanistan est tracée.
- 1886 : Vivekânanda fonde la Ramakrishna Mission.
- 1891 : Indian Factory Act.
- 1892 : Promulgation de Indian Councils Act pour régler l'administration indienne.
- 1893 : Vivekânanda est invité au Parlement des Religions à Chicago.
- 1896 : L'Inde entière connaît la famine.
- 1897 : Troubles aux frontières du Nord-Ouest ; peste à Bombay ; Famine Commission.
- 1899 : Lord Curzon devient Gouverneur-Général et Vice-roi. Famine dans le nord de l'Inde.
- 1900 : Création d'une frontière dans le Nord-Ouest.
- 1904 : Expédition britannique au Tibet.
- 1905 : Première partition du Bengale par Lord Curzon. Un tremblement de terre de magnitude 8, 6 fait 20 000 victimes à Kangra.
- 1906 : Fondation de la Ligue musulmane à Dhâkâ ; Déclaration du congrès concernant Swaraj.
- 1907 : Council of India Act.
- 1908 : Newspaper Act ; Réforme Minto-Morley.
- 1910 : Peshawar connaît des émeutes religieuses. Aurobindo s'installe à Pondichéry.
- 1911 : Inauguration de New Delhi, nouvelle capitale de l'Empire britannique des Indes ; la partition du Bengale est abandonnée pour créer la présidence du Bengale. Fondation de la Tata Steel Company.
- 1912 : La capitale impériale est déplacée de Calcutta à Delhi.
- 1913 : Educational Resolution of the Government of India. Rabîndranâth Tagore est prix Nobel de littérature. Fondation du parti Ghadar, rébellion anti-britannique, à San Francisco.
- 1914 : L'Inde participe à la guerre aux côtés des Alliés. (fin en 1918)
- 1915 : Gandhi revient d'Afrique du Sud. Defence of India Act. Fondation du Comité pour l'Indépendance de l'Inde en Allemagne.
- 1916 : Fondation de la Hindu University à Varanasi. Premières universités féminines. L'Home Rule League est fondée ; Fondation de l'université des femmes à Poona. Famine générale. (fin en 1918)
- 1919 : Le Rowlatt act provoque des protestations ; Massacre de Jalianwalla Bagh : les troupes britanniques massacrent des manifestants à Amritsar ; la réforme Montague-Chelmsford offre une autonomie limitée ; Troisième guerre afghane.
- 1920 : Le mouvement de Khilafat débute ; le Mahatma Gandhi dirige le congrès et engage le mouvement de « non-coopération ». Décès de Bal Gangadhar Tilak.
- 1921 : Rébellion des Moplah dans le Malabar; recensement de l'Inde.
- 1922 : Mouvement de Désobéissance Civile ; La violence de Chauri-Chaura amène à Gandhi à suspendre le mouvement. Premiers syndicats ouvriers.
- 1923 : Les swarajists aux Conseils indiens ; Certification de la Salt Tax ; Émeutes entre les communautés hindoue et musulmane.
- 1924 : Création du PC indien. Début de la radio à Madras.
- 1925 : Abolition des Devadâsî.
- 1926 : Commission royale sur l'agriculture ; Factories Act.
- 1927 : Indian Navy Act; La Simon Report Commission est nommée pour travailler sur un projet de constitution indienne.
- 1928 : La Simon Commission vient en Inde : boycott par toutes les parties ; All Parties Conference.
- 1929 : Lord Irwin promet le statut de dominion pour l'Inde ; les syndicats font scission ; Jawaharlal Nehru lève le drapeau national à Lahore.
- 1930 : Le mouvement de désobéissance civile continue ; Marche du sel (Sel Satyagraha) ; Première Round Table Conference.
- 1931 : Seconde Round Table Conference ; pacte Irwin-Gandhi ; recensement de l'Inde.
- 1932 : Suppression du mouvement du congrès ; troisième Round Table Conference ; Pacte de Poona ; Gandhi fait campagne pour l'abolition de l'intouchabilité. Boycott des tissus britanniques.
- 1933 : Publication du livre blanc sur des réformes indiennes.
- 1934 : Appel à la désobéissance civile ; Tremblement de terre au Bihar
- 1935 : Government of India Act, première Constitution préparant une future indépendance.
- 1936 : Nehru devient président du Congrès.
- 1937 : Inauguration de l'autonomie provinciale ; les ministères du Congrès sont formés dans une majorité de provinces indiennes.
- 1939 : Impasse politique en Inde à la suite de la démission des ministères du Congrès. L'Inde refuse de prendre part au conflit.
- 1940 : La Ligue musulmane réclame la création d'un état musulman, le Pakistan.
- 1941 : Les Japonais attaquent Ceylan.
- 1942 : Cripps Mission en Inde ; le Congrès adopte la Quit India Resolution; Les chefs du Congrès sont arrêtés ; Subhash Chandra Bose met sur pied l'armée nationale indienne.
- 1944 : Les entretiens entre Gandhi et Jinnah s'interrompent à cause de la question du Pakistan. Jinnah et Nehru négocient en vue de la création du Pakistan. Famine dans le Bengale.
- 1945 : Élections générales. Troubles entre les communautés hindoues et musulmanes.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Afghanistan   Afrique du Sud   Amritsar   Anglais   Années 1850   Années 1920   Asie   Aurobindo Ghose   Balouchistan   Bangladesh   Bengale   Bengalî   Bihar   Birmanie   Bombay   Boycott   Cachemire   Calcutta   Chennai   Chicago   Chronologie   Compagnie anglaise des Indes orientales   Delhi   Devadâsî   Dhâkâ   Désobéissance civile   Edward Frederick Lindley Wood   Empire britannique   Empire marathe   Famine   George Curzon   Gouverneur général des Indes   Henry II Russell   Hindî   Hyderâbâd (Inde)   Inde   Japon   Jawaharlal Nehru   Langue vernaculaire   Ligue musulmane   Magnitude d'un séisme   Malabar   Marche du sel   Mohandas Karamchand Gandhi   Mouvement pour l'indépendance de l'Inde   Muhammad Ali Jinnah   Mysore   New Delhi   Orissa   Pakistan   Parti du Congrès   Peshawar   Première guerre britanno-sikh.   Prix Nobel de littérature   Quit India   Rabîndranâth Tagore   Royaume-Uni   Râja   Râmakrishna   Révolte des Cipayes   Satî   Seconde guerre britanno-sikh   Sind   Sri Lanka   Subhash Chandra Bose   Suffrage universel   Tata   Thug   Tibet  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^