Enseignement spécialisé de la musique en France

Infos
L'enseignement spécialisé de la musique en France est très hiérarchisé par opposition à l'enseignement général dispensé dans les établissements scolaires, et théorique dispensé par les universités ; outre les enseignements privés, il existe de nombreux statuts différents selon les structures, dont certaines sont associatives, d'autres émanant des collectivités territoriales, ces dernières étant contrôlées par le corps des Inspecteurs du Ministère de la Culture. Les Conserva
Enseignement spécialisé de la musique en France

L'enseignement spécialisé de la musique en France est très hiérarchisé par opposition à l'enseignement général dispensé dans les établissements scolaires, et théorique dispensé par les universités ; outre les enseignements privés, il existe de nombreux statuts différents selon les structures, dont certaines sont associatives, d'autres émanant des collectivités territoriales, ces dernières étant contrôlées par le corps des Inspecteurs du Ministère de la Culture. Les Conservatoires Nationaux de Région font partie des services culturels des villes (et non pas des régions), et les deux Conservatoires Nationaux Supérieurs (Lyon et Paris)dépendent directement du Ministère de la Culture. = Enseignement supérieur public et privé= Voir aussi: École supérieure de musique et Liste des écoles supérieures de musique L’enseignement supérieur spécialisé de la musique en France relève de deux ministères, le Ministère de l’Education Nationale (plus particulièrement pour les enseignements "théoriques" et "musicologiques") et le Ministère de la Culture (plus particulièrement pour la formation des praticiens (interprètes, compositeurs, etc). En 2010 la plupart des diplômes seront harmonisés en Europe à fin de faciliter leur reconnaissance et la mobilité des étudiants. L'enseignement supérieur de la musique en France va devoir adopter des normes européennes malgré ses particularismes. La mise en place d'un Cycle d'Enseignement Supérieur Professionnel d'une durée de trois ans sanctionné par un DNSPM, Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien et par une Licence de musique et musicologie est effective depuis la rentrée 2007-2008 dans les conservatoires de Paris et Boulogne-Billancourt. Le cursus des études est placé sous la responsabilité commune de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de ces deux établissements. Les cours ont lieu à la fois à l’université et dans le conservatoire d’affectation. Cette formation suppose l'obtention d'un DEM (Diplôme d'études musicales). Les Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse (CNSMD de Lyon et de Paris): Structures professionnelles d'enseignement dont la mission première est de former les artistes de demain, accessibles sur concours. L'obtention du diplôme (DFS à Paris et DNESM à Lyon), homologué à bac+4, vient sanctionner le parcours de l’étudiant. (Le DFS est appelé à être remplacé par le Diplôme National Supérieur (DNS), délivré par les CNSMD de Paris et de Lyon.) Il existe également un cycle de perfectionnement, n'offrant pas de diplôme homologué, mais une certification par les deux établissements. Forts de leur expérience en ce domaine, les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Lyon et de Paris sont engagés dans une "grande réflexion" sur les aménagements à apporter aux cursus de manière à intégrer la notion de “ Licence+Master ”, conformément à la déclaration de Bologne pour la rentrée 2007-2008. Cette réflexion, dans les deux CNSMD, aboutira à la création d'un diplôme homologué à Bac+5 et à l'implémentation de l'ECTS, système européen de transfert et d’accumulation de crédits. Il n'est pour l'instant pas encore prévu de mettre en place un troisième cycle, permettant de valider un doctorat homologé à Bac + 8, contrairement à la plupart des pays européens. Les autres diplômes post- DEM, tels que le DEMS délivré par le Conservatoire de Paris, ou les prix de perfectionnement délivrés dans les différents Conservatoire national de région (CNR), s'ils sont unanimement reconnus dans le monde de la pratique musicale française, ne sont pas des diplômes nationaux et ne bénéficient pas d'une homologation européenne.

Enseignement pratique

- Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP)
- Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon (CNSMDL)
- Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris (CRR de Paris)
- Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt (CRR de Boulogne-Billancourt)
- École normale de musique de Paris (ENMP)
- Université de Toulouse-Le Mirail - Centre d'Études Supérieures de Musique et de Danse de Toulouse (CESMDT) (Licence professionnelle Pratique chorale et spectacle vivant)
- Université de Poitiers - Centre d'Études Supérieures de Musique et de Danse de Poitou-Charentes (CESMDP) (Licence professionnelle Activités culturelles et artistiques option encadrement de chœurs)
- Université de Corse Pascal PAOLI (Licence professionnelle Conduite d'ensemble de musique traditionnelle corse) Accréditation en cours:
-Institut National Polytechnique de Grenoble (INP Grenoble), Etablissements gestionaires: INPG, UJF UPMF (En partenariat avec « un pôle d’établissements constitutifs du « réseau de l’Arc Alpin » (les CNR de Grenoble, Annecy, Chambéry, …) ainsi que du CNSMD de Lyon.) Master ICA (Information, Cognition et Apprentissages) Demande d'accréditation (mai 2006), lire page 45, 48 et 49, 66, 67.

Enseignement pédagogique

Formation au C.A. :
- Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon (CNSMDL)
- Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) Formation au D.E. :
- Centre de formation des enseignants de danse et de musique (CEFEDEM) (Aubagne, Dijon, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Metz, Lille, Lyon, Rouen, Poitiers, Rueil-Malmaison) = Enseignement non supérieur =

Enseignement non supérieur public

Le réseau des établissements d'enseignement musical, chorégraphique et théâtral spécialisé contrôlés par l'État est constitué de 36 conservatoires à rayonnement régional (CRR), de 104 conservatoires à rayonnement départemental(CRD) et de 245 conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal (CRC/CRI). Ces établissements sont dans leur quasi-totalité des services municipaux gérés en régie directe.

Organisation de l'enseignement

L'enseignement dans les Conservatoires à rayonnement régional (CRR) et départemental (CRD) est organisé en cycles ; le passage d'un cycle à l'autre se fait par un examen, parfois associé à un contrôle continu.
- Premier cycle : D'une durée de trois à cinq ans, pouvant comporter une phase d'initiation.
- Second cycle : D'une durée de trois à cinq ans.
- Troisième cycle : D'une durée de trois ans, il permet l'obtention du certificat de fin d'études musicales (CFEM).
- Cycle de spécialisation : D'une durée de deux à quatre ans, il s'adresse aux élèves envisageant une carrière professionnelle. Il est décerné un DEM aux élèves achevant ce cycle avec succès. Ce diplôme n'est délivré que dans les CRR et les CRD Il existe aussi, selon les établissements, des cycles de perfectionnement — pour la préparation de concours internationaux par exemple — ou des cycles destinés aux amateurs. Une réforme est en cours visant à la création d'un diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM) délivré à l'issue d'un premier cycle d'enseignement supérieur de trois ans par les conservatoires à rayonnement régional (ex conservatoires nationaux de région). Des conventions entre ces établissements et l'université permettront aux étudiants de se voir délivrer par cette dernière, en complément du CNSPM, une licence générale, inscrivant ainsi le cursus des CRR dans le premier cycle des LMD.

Structures d'enseignement

- Établissements d'enseignement de la musique, de la danse, de l'art dramatique non classés (EENC) Un diplôme d'études musicales (DEM) délivré par les CRR ou les CRD, ou un Diplôme d'État (DE) ou la réussite à un concours administratif est nécessaire pour enseigner dans ces structures comme assistant ou assistant spécialisé. Il n'y est pas prévu de statut pour les professeurs, titulaires d'un CA ou d'un concours administratif équivalent. Elles délivrent des diplômes jusqu'au CFEM.
- Conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal (CRC/CRI) Un DEM, un Diplôme d'État (DE) ou un Certificat d'Aptitude aux fonctions de professeur (CA) est demandé. Elles délivrent des diplômes jusqu'au CFEM.
- Conservatoires à rayonnement départemental ou régional (CRD ou CRR) Les CRD et les CRR sont les seuls établissements à pouvoir décerner un DEM. Le Diplôme d'État (DE) ou le Certificat d'Aptitude aux fonctions de professeur (CA) est demandé pour les professeurs.

Enseignement non supérieur privé

L'enseignement privé peut être dispensé sans obligation de diplômes d'enseignement ou d'instrumentiste.

Cours particuliers

Il n'existe pas de règles qualitatives régissant cet enseignement ; n'importe qui peut proposer des cours privés, à condition d'être en conformité avec le code du travail et la fiscalité.

Écoles de musique privées

Certains fabricants d'instruments — comme Yamaha — ou certains magasins d'instruments, proposent des cours de musique. Il existe aussi des structures locales qui ne sont liées à aucun groupe.

Écoles privées

- École normale Alfred Cortot
- Schola Cantorum de Paris
- Conservatoire international de musique de Paris
- American School of Modern Music of Paris

Écoles de musique associatives

Elles sont parfois subventionnées par les municipalités ne souhaitant pas avoir de structure municipale, ou financées par des cotisations et des frais de scolarité. Certaines sont des écoles de formations aux métiers de la musique et dispensent une formation en deux ans avec deux cursus : un cursus instrumental (piano, puitare, basse, batterie, chant etc...) et un cursus MAO (Musique assistée par ordinateur).

Écoles associatives

- Académie inter musicale de Paris =Bibliographie=
-Olivier Bellamy: l'enseignement supérieur de la musique en France : le grand chambardement, (2004) Encyclopaedia Universalis/Universalia 2004 ISBN_D 2-85229-331-5
- Association Européenne des Conservatoires: Synopsis du système de formation musicale professionnelle en France
- Isabelle Le Garo: Enseignement supérieur de la musique : adéquation entre politique des CNSMD et marché professionnel? Mémoire de DESS, Arsec - Lyon II.
- L'enseignement musical spécialisé en France (1 partie) par Mathieu Alvado.
- L'enseignement musical spécialisé en France (2 partie) par Mathieu Alvado. =
Sujets connexes
Académie inter musicale de Paris   American School of Modern Music of Paris   Aubagne   Bordeaux   Code du travail   Conservatoire international de musique de Paris   Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris   Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon   Conservatoire à rayonnement régional   Dijon   Diplôme d'études musicales   Doctorat   Enseignement   France   Lille   Liste des écoles supérieures de musique   Lyon   Metz   Musique   Nantes   Poitiers   Processus de Bologne   Rouen   Rueil-Malmaison   Schola Cantorum de Paris   Toulouse   Université de Poitiers   Yamaha  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^