Cassette audio

Infos
La cassette audio ou musicassette (en anglais : compact audio cassette) est un médium introduit en 1961 par Philips. Elle consiste en une cassette comprenant deux bobines où est enroulée une bande magnétique. Elle permet d'enregister et d'écouter de la musique ou tout autre type de son. Cassette audio 60 min. de la marque TDK
Cassette audio

La cassette audio ou musicassette (en anglais : compact audio cassette) est un médium introduit en 1961 par Philips. Elle consiste en une cassette comprenant deux bobines où est enroulée une bande magnétique. Elle permet d'enregister et d'écouter de la musique ou tout autre type de son. Cassette audio 60 min. de la marque TDK

Principe

Enregistreur à cassettes avec système retournant la cassette pour la lecture des deux côtés Quatre canaux (pistes) sont écrits en parallèle sur la bande, 2 × 2 canaux stéréo. Deux sont enregistrés lorsque la bande se trouve sur un côté dans l'enregistreur et deux autres lorsqu'elle est retournée. Certains lecteurs de cassette peuvent lire successivement les deux côtés de la cassette sans nécessiter que l'utilisateur retourne la cassette manuellement. Généralement, cela est possible grâce à une tête de lecture double et par l'inversion du sens de défilement de la bande, mais certains lecteurs retournent réellement la cassette.

Succès

Elle connut un très grand succès et fut la norme d'enregistrement audio domestique jusqu'à l'apparition des disques compacts enregistrables. Les enregistrements commerciaux étaient, jusqu'à 1983 et l'apparition du disque compact audio, diffusés sous forme de disques microsillon et de musicassettes. La musicassette fut aussi à la base du succès mondial du Walkman, le lecteur de cassette ultra-portable commercialisé en 1979 par Sony. Déjà en perte de vitesse depuis la commercialisation du CD Audio, la grande popularité des baladeurs numériques depuis le début des années 2000, fait perdre à la cassette audio un des derniers marchés où elle conservait un avantage sur le CD : les appareils portatifs soumis à des chocs ou vibration (sport tel que le jogging par exemple).

Abréviation et autres noms

Beaucoup de distributeurs ont utilisé l'abréviation K7 dans les catalogues. On la désigne aussi communément sous les appellations populaires de cassette et minicassette.

Détail technique

La vitesse de défilement standard de la bande magnétique est de 4, 75 cm par seconde, limitant ainsi la qualité sonore, surtout dans les hautes fréquences. Pour réduire le souffle et augmenter la dynamique audio, beaucoup d'enregistreurs à cassette sont équipés d'un système de réduction de bruit de fond, en général du type Dolby NR B ou C. Il a toutefois existé de petits magnétophones 4 pistes utilisant la minicassette pour réaliser des maquettes, dans lesquels la bande défilait deux fois plus vite, à 9, 5 cm par seconde (pour améliorer la dynamique et la bande passante). Le plus célèbre, utilisé dans les années 1970 par les groupes à petit budget était le Portastudio de Tascam-Teac. Cette vitesse de défilement doublée, en plus de n'être compatible qu'avec un nombre très restreint d'appareils, réduisait aussi par deux la durée de la cassette (maximum 2 fois 22 min 30).

Autres formats dérivés de la musicassette

Dans le but d'améliorer la qualité sonore (dynamique et bande passante) et de conserver une durée d'écoute suffisante, Sony a développé le format Elcaset. Commercialisé en 1976, c'était une cassette de grande taille où la bande tournait à 9, 5 cm par seconde. Sony espérait ainsi combiner la qualité des enregistreurs à bande utilisant des bobines encombrantes, et un format de taille réduite (quoi que plus grand que la cassette standard) facilement manipulable (sans la difficulté de monter une bobine et de faire passer manuellement la bande près des têtes). Malgré sa qualité supérieur, le format Elcaset fut un échec commercial total. Le prix supérieur des enregistreurs et des Elcasets que peu de fabriquants commercialisaient et la taille trop encombrante pour le grand public ont fait que seuls quelques audiophiles s'en sont équipés. Le fait que le format Elcaset soit trop grand pour les appareils portables et les autoradios a aussi joué en sa défaveur. De plus la qualité de la cassette audio standard avait progressé avec l'adoption des bandes au dioxyde de chrome et les réducteurs de bruit de fond, et était devenue suffisante pour beaucoup de personne. Le système Elcaset a été abandonné en 1980 et les derniers équipements vendus en Finlande. Comparaison d'une microcassette et d'une musicassette En sens inverse, Philips a commercialisé en 1967 la mini cassette pour les appareils de dictée. De conception très simple(en) , le lecteur-enregistreur ne pouvait pas assurer un défilement régulier de la bande, la vitesse fluctuant à environ 2, 4 cm par seconde. Olympus a sorti le format microcassette en 1969, développée également pour les « appareils de dictée », connu sous le nom Dictaphone. Les microcassettes de taille réduites ont une qualité sonore trop médiocre pour l'enregistrement musical, mais suffisante pour la voix. La société Dictaphone a développé avec JVC en 1985 un format encore plus réduit : la picocassette spécialement conçue pour des systèmes de dictée extrêmement compacts. La bande a 2 mm de largeur et défile à 0, 9 cm par seconde. La picocassette ne faisait que 3 grammes et pouvait contenir 60 minutes de parole. Ce système était très cher : entre $395 et $550 pour l'appareil, et $20 pour un ensemble de 3 picocassettes(en) . De ces 3 formats spécialement conçus pour l'enregistrement de la voix, le format microcassette d'Olympus est celui qui est a eu le plus de succès et est encore courant actuellement malgré l'avancée du digital. On le retrouve également dans des répondeurs/enregistreurs téléphoniques analogiques pour particuliers En 1992, Philips, avec Matsushita, a essayé de reproduire le succès commercial de la musicassette en sortant la cassette compacte digitale ou DCC. Cette cassette digitale était du même format que l'ancienne musicassette, les appareils DCC étant capables de lire les musicassettes analogiques. Ce format n'a pas eu de succès commercial, le public s'orientant de plus en plus vers les disques compacts enregistrables (CD-R et CD-RW).

Autre utilisation

Elle a été utilisée comme moyen de stockage informatique sur les premiers ordinateurs personnels. L'enregistrement se faisait de manière analogique (les signaux numériques étaient transformés en modulation sonore) et la restitution était peu fiable. Aucune correction d'erreur n'était possible et le volume de données enregistrés très réduit. Ce support a vite été abandonné au profit de la disquette lorsque les prix sont devenus plus abordables pour le grand public.

Notes et références

Catégorie:Enregistrement sonore Catégorie:Stockage informatique ca:Casset cs:Audiokazeta cy:Casét da:Kassettebånd de:Compact Cassette en:Compact Cassette eo:Sonkasedo es:Casete fi:C-kasetti he:קלטת שמע it:Musicassetta ja:コンパクトカセット ka:კომპაქტ-კასეტა ko:콤팩트 카세트 lt:Audiokasetė nl:Muziekcassette nn:Kassett no:Kassett pl:Kaseta magnetofonowa pt:Cassete ru:Компакт-кассета simple:Audio cassette sv:Kassettband tr:Kaset uk:Компакт-касета yi:קאסעטע zh:卡式录音带
Sujets connexes
Anglais   Autoradio   Baladeur numérique   Bande magnétique   Bande passante   Bobine   Cassette (support de stockage)   Dictaphone   Dictée   Digital Compact Cassette   Disque compact   Disque microsillon   Disquette   Dynamique   Enregistrement   Finlande   JVC   Jogging   K7   Magnétophone   Matsushita   Microcassette   Musique   Olympus   Ordinateur personnel   Philips   Son (physique)   Stéréo   TDK   Walkman  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^