Union régionaliste bretonne

Infos
Union régionaliste bretonne (URB), mouvement régionaliste breton C'est le premier parti régionaliste breton, créé le 16 août 1898, de tendance conservatrice. Il exprime la volonté de certains Bretons - provenant essentiellement de la bourgeoisie et de l'aristocratie - d'exercer une activité dans les domaines de l'économie, de l'administration et de la culture bretonne.
Union régionaliste bretonne

Union régionaliste bretonne (URB), mouvement régionaliste breton C'est le premier parti régionaliste breton, créé le 16 août 1898, de tendance conservatrice. Il exprime la volonté de certains Bretons - provenant essentiellement de la bourgeoisie et de l'aristocratie - d'exercer une activité dans les domaines de l'économie, de l'administration et de la culture bretonne.

Création

L'Union est créée en août 1898, à Morlaix, à la suite de fêtes bretonnes, elle est sous la présidence d’Anatole Le Braz, avec le marquis de l'Estourbeillon. François Vallée fut nommé président de la section de langue et de littérature bretonnes avec François Taldir-Jaffrenou comme secrétaire. Louis Tiercelin est avec Charles Le Goffic et Anatole Le Braz, l’un des membres fondateurs de l’Union Régionaliste Bretonne. On trouve dans les personnages qui ont milité, sinon soutenu cette Union : les députés Albert de Mun, Régis de l'Estourbeillon, le poète critique d'art Jean Le Fustec, le linguiste et grammairien François Vallée, le compositeur Louis-Albert Bourgault-Ducoudray, le chansonnier Théodore Botrel, l'érudit René de Kerviler, Guy Ropartz et bien d'autres.

Gorsedd

La place importante tenue par la noblesse et le clergé fait que certains de ses membres s'y sentent rapidement mal à l'aise et fondent en 1899 l'Association des Bleus de Bretagne. En marge de ce mouvement politique, le Gorsedd de Bretagne est crée le 31 août 1900 à Guingamp, à la suite d'une réunion de l'URB. Chacun des participants adopta un pseudonyme et un titre de barde. Les membres du Gorsedd militaient tous dans des actions en faveur de la culture régionale soit dans les sections de l'URB, soit dans le Gorsedd. Ainsi fut crée le Ti Kaniri breiz (Maison du chant de la Bretagne) À sa création, l'URB fait du socialisme naissant « l'ennemi déclaré ». Jean-Marie Déguignet écrit dans ses Mémoires d'un paysan bas-breton (Éditions An Here) : « Il y a cependant cette fameuse société dite régionaliste bretonne, toute composée de nobles et de tonsurés, qui ne veut pas de gueux dans son sein, ceux-là sentent trop mauvais. Ils laissent ces misérables entre les mains des curés et autres exploiteurs (…) Mais ces régionalistes, dont le jésuite et voleur Le Braz est le président… »
Sujets connexes
Albert de Mun   An Here   Anatole Le Braz   Barde (druidisme)   Camille Le Mercier d’Erm   Charles Le Goffic   France libre   François Vallée   Fédération régionaliste de Bretagne   Gorsedd de Bretagne   Guingamp   Guy Ropartz   Jean-Marie Déguignet   Jean Le Fustec   Loeiz Herrieu   Louis Tiercelin   Maurice Duhamel   Morlaix   Première Guerre mondiale   Rennes   Sao Breiz   Socialisme   Théodore Botrel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^