Granville

Infos
Granville en français (prononcer //), Graunville en normand (prononcer//), est une commune française du département de la Manche, dans la région Basse-Normandie, le chef-lieu du canton, une station balnéaire et climatique de la Baie du Mont-Saint-Michel, un ancien port morutier et le premier port coquiller de France. Elle est parfois surnommée la « Monaco du Nord » du fait de sa situation sur un promontoire rocheux. Ses habitants sont les Granvillais.
Granville

Granville en français (prononcer //), Graunville en normand (prononcer//), est une commune française du département de la Manche, dans la région Basse-Normandie, le chef-lieu du canton, une station balnéaire et climatique de la Baie du Mont-Saint-Michel, un ancien port morutier et le premier port coquiller de France. Elle est parfois surnommée la « Monaco du Nord » du fait de sa situation sur un promontoire rocheux. Ses habitants sont les Granvillais.

Géographie

Granville est située au bord de la Manche à l'extrémité de la région naturelle du cotentin, elle ferme par le nord la baie du Mont-Saint-Michel. La ville haute est installée sur une presqu'île bordée de falaise granitique et schisteuse, appelée Pointe du Roc ou Cap Lihou. Le reste de la ville s'étend vers l'est sur le continent, délimité au nord par la rivière Le Boscq et au sud par une alternance de falaises et de plages jusqu'au ruisseau La Saigue. La commune dispose de quatre plages de sable, une au nord entre la presqu'île et la rivière, trois au sud sur la baie. Elle occupe 990 ha, pour la plupart territoire urbanisé mais cette urbanisation est maintenant limitée par la directive européenne Natura 2000 et la loi de préservation du littoral. La commune fait partie de l'association des Plus beaux détours de France. Située dans la Baie du Mont-Saint-Michel et son estran à la pente très faible, elle bénéficie des plus fortes marées d'Europe, pouvant atteindre 14 mètres par fort coefficient. Cette situation entraîne aussi une forte érosion de la côte entre 50 cm et 1, 4 mètre suivant les plages. Au large, l'archipel des îles Chausey est administré par la commune de Granville. C'est un des seuls quartiers insulaires de France. Il se compose de 52 îles de granit à marée haute et plus de 365 à marée basse pour près de 5 000 ha. Granville est située à 17 km au sud-est de son quartier insulaire de Chausey, 288 km à l'ouest de Paris-Notre-Dame, 49 km au sud-ouest de Saint-Lô, 24 km au nord-ouest d'Avranches, 27 km au sud-ouest de Coutances, 91 km au sud de Cherbourg-Octeville, 23 km au nord du Mont-Saint-Michel, 26 km au nord-est de Cancale, 99 km au sud-ouest de Caen. Héritage des générations de marins partis de la commune, elle est aussi située à 5 356 km de Granville dans l'état de New-York, 6 053 km de Granville en Virginie-Occidentale, 6 196 km de Granville en Ohio et 7 766 km de Granville Island à Vancouver entre autres.

Communes limitrophes

Climat

Granville est située sur la côte de la Manche, elle est donc soumise à un climat océanique. Toutefois son positionnement abrité sur la baie du Mont-Saint-Michel au fond du golfe formé par la Normandie et la Bretagne lui permet d'être relativement protégée des tempêtes et du vent (même si elle peut être exposée au suroît), et de bénéficier de températures clémentes.

Transports

Granville est accessible
-En voiture, notamment par les routes nationales déclassées N 171 (aujourd'hui RD 971 depuis Carentan) et N 24bis (aujourd'hui RD 924 vers Villedieu-les-Poêles), et se situe à 25 kilomètres de l'A 84 (E 401). Elle est traversée du nord au sud par l'ancienne N 811 aujourd'hui RD 911, la route du littoral jusqu'Avranches.
-En train, à la gare de Granville, par la ligne Paris-Granville au départ de la Gare Montparnasseet le . Le projet du tronçon nord de la LGV des Estuaires devrait accroître les possibilités de liaison depuis et vers Granville.
-En .
-En communal exploités par Veolia Transport.
-En avion, par l'aérodrome de Granville
-En bateau, le port de Granville dessert les îles Chausey et Anglo-Normandes (44 100 passagers), accueille des activités de fret (197 000 t).

Quartiers et Lieux-dits

- La Haute Ville.
- Couraye.
- La Tranchée.
- Le Calvaire.
- Le Centre.
- Saint-Nicolas, qui correspond à l'ancienne commune de Saint-Nicolas-près-Granville, absorbée en 1962.

Toponymie

Le nom de la commune tire ses origines des premiers seigneurs du lieu, la famille Grant qui reçut le fief de Guillaume le Conquerant en 1066. Le Cap Lihou est nommé ainsi par déformation du mot viking holm signifiant île, déformé en hou en terminaison.

Histoire

Carte de "Granville" selon

Les origines

Aux origines, Granville et le quartier insulaire de Chausey se serait trouvé englobés dans la Forêt de Scissy, engloutie en 709. Granville qui était alors au cœur des terres, devint comme Dinard ou Saint-Malo une ville côtière sous le nom de Roque de Lihou. En 1066, Guillaume le Conquérant dans sa conquête de l'Angleterre sollicita l'aide de la famille Grant. En gage de reconnaissance, il lui attribua les terres de la Roque de Lihou. Les Grant sont donc les premiers seigneurs de la ville après les Vikings. En 1143 fut créée la paroisse de Notre-Dame. En 1252, faute de descendant mâle, Jeanne de Granville se maria avec Raoul d'Argouges, seigneur de Gratot. En 1439 débuta la construction de l'église Notre-Dame-du-Cap-Lihou. 1439, le 26 octobre, c'est aussi la date où Sir Thomas Scales, sénéchal de Normandie, officier anglais de la guerre de Cent Ans acheta la Roque à Jean d'Argouges. Sur ordre du roi Henri VI d'Angleterre, afin d'isoler le Mont Saint-Michel, dernière tête de pont française en territoire normand, il fit édifier l'enceinte de Granville. En 1440 commença la construction de la forteresse. Pour protéger encore cette ville, Thomas Scales fit creuser un fossé entre la presqu'île et le continent, de sorte que la mer et les eaux du Boscq faisaient de la pointe une île. Mais le 8 novembre 1442, par ruse, Louis d'Estouteville repris le château qui resta dès lors définitivement aux mains des français. Charles VII décida de faire de Granville une ville fortifiée et signa en 1445 une charte octroyant armoiries et exemptant d’impôts les habitants. Dès 1450, les navires pêchaient à Terre-Neuve. En 1470, Louis XI visita la ville pour s'assurer de sa fidélité dans le conflit qui l'opposait aux Bretons et Bourguignons. En 1492, les Juifs d'Espagne chassés par le Décret d'Alhambra arrivèrent en France. Une communauté s'installa à Granville, leur droit de commercer et de prêter de l'argent permit à la ville d'armer une flotte importante.

Des corsaires aux bains de mer

Le port de Granville au début du XIXe siècle En 1562 débuta la réfection des remparts et une garnison s'installa dans les casernes. Puis en 1593 les clefs de la ville furent présentées à Henri IV, marquant l'importance de la cité pour le royaume. Sous Louis XIII, les fortifications furent adaptées à l'artillerie. À partir du règne de Louis XIV, les navires granvillais eurent aussi le droit de pratiquer la course. Dès lors, entre 70 et 80 bâtiments furent armer et Granville donna 15 amiraux à la France, dont le plus connu est Georges-René Pléville Le Pelley. En 1688, Louvois fit raser une partie des défenses de la ville. Louis XIV nomma en 1692 le premier maire de Granville : Luc Leboucher de Gastagny. Mais en 1695, durant la guerre de la ligue d'Augsbourg, les anglais bombardèrent la cité, détruisant 27 maisons. Vauban aurait alors étudié des améliorations à apporter à la place forte sans avoir le temps de les réaliser. À la suite de cette attaque, les remparts furent relevés et augmentés en 1720. Puis à partir de 1749, des travaux d'aménagement et d'agrandissement du port furent entrepris, avec en 1750 la pose du môle toujours présent aujourd'hui. Ces travaux s'achevèrent en 1757, entre temps, une nouvelle caserne fut construite. En 1763, un incendie ravagea les faubourgs. En 1777, une nouvelle caserne fut ajoutée, la caserne Gênes toujours présente aujourd'hui. Le 20 juillet 1786, un nouvel incendie se déclara, cette fois dans le quartier de la Tranchée, aux portes de la citadelle. Du 14 novembre 1793 au 24 brumaire de l'An II eut lieu le siège de Granville par les Vendéens au cours de la virée de Galerne. Repoussés par la population, ayant perdus 2 000 hommes, ils durent abandonner l'assaut mais partirent en incendiant la rue des juifs. Le 14 septembre 1803, les anglais bombardèrent à nouveau la ville après avoir imposé un blocus des côtes. À partir de 1815, après des années de conflits militaires, en pleine Restauration, Granville sembla vouloir prendre une nouvelle orientation. La Chambre de commerce et d'industrie fut créée, en 1816 les rives du Boscq furent baptisées Cours Jonville, en 1823, le môle fut joint à la terre, et en 1827 fut posé la première pierre du phare du Roc. Le port obtint son aspect actuel après 1856 et l'inauguration du bassin à flot et de l'écluse. En 1860, le premier casino en bois construit par l'ancien maire Méquin fut inauguré. En 1865, il fut suivi par l'hospice saint-Pierre. En 1866, Victor Chesnais composa un hymne pour sa ville, « La Granvillaise », adapté en 1868 au théâtre. En 1867, la ville s'équipa du premier canot de sauvetage à aviron, le Saint-Thomas-et-Saint-Joseph-de-Saint-Faron. En 1869, le journal Le Granvillais fut créé et en 1870, la Ligne Paris - Granville fut inaugurée. La ville devint une alors réellement une station balnéaire accueillant les parisiens et des hôtes de marque comme Stendhal, Jules Michelet ou Victor Hugo, ou les parents de Maurice Denis, qui naquit « accidentellement » à Granville. À partir de 1875, de grands travaux reprirent, avec la construction d'un réservoir de 1 200 m³, des casernes Polotsk et Solférino, de la halle à la criée. La ville continua de s'équiper avec l'ouverture en 1884 de la bibliothèque municipale, en 1886 du groupe scolaire saint-Paul, en 1887 de la forme de radoub et en 1897 d'un corps de sapeurs-pompiers. Pour divertir les estivants, la Société des Régates Granvillaises fut fondée en 1889, l'hippodrome et la Société des Courses de Granville en 1890, le golf en 1912. Le 22 octobre 1895 eu lieu l'accident du train Granville - Paris en Gare de Paris-Montparnasse. Enfin, en 1898, l'église saint-Paul fut inaugurée. La plage du Plat Goussey au début du XXe siècle Le débuta avec l'incendie du château de la Crête en 1904. En 1908, la ville se dota d'un syndicat d'initiative. Elle devint aussi un centre de communication avec l'ouverture en 1908 de la ligne de chemin de fer et tramway de Granville à Sourdeval en passant par Avranches, celle vers Condé-sur-Vire en 1910. En 1911, le nouveau casino fut inauguré, comme la maternité et la Caisse d'épargne par le ministre Jules Pams. En 1912, l'électricité fut installée dans la commune et le Normandy-Hôtel fut inauguré. 1914 fut une sombre année pour Granville avec la perte de 4 marins dans l'accident du canot de sauvetage Amiral-Amédée-Roze et le départ pour la guerre des soldats des 2 et 202e régiment d'infanterie. La guerre passée, les régates reprirent en 1919, le carnaval en 1920 et l'enfant du pays, Lucien Dior, devenu ministre du Commerce dans le 7 gouvernement Aristide Briand vint visiter la ville en 1921. En 1925, une nouvelle gare fut inaugurée, Granville devint une station climatique et l'Hôtel des Bains ouvrit en 1926. En 1931, le dernier navire de pêche revint de Terre-Neuve.

La Seconde Guerre mondiale à Granville

La une du journal Le Granvillais du 21 septembre 1940 sur laquelle figure l'article signé « Camille » dénonçant les lois racistes du gouvernement de Vichy. Ville de garnison et cité côtière fermant la Baie du Mont-Saint-Michel, Granville a toujours été convoitée lors des conflits armés. Le 17 juin 1940, les allemands entrèrent dans Granville. Le 21 septembre 1941, un article paru dans Le Granvillais signé du nom de « Camille », où l'auteur alertait les lecteurs sur les dangers et le manque de fondement des prochaines lois sur le statut des Juifs du Régime de Vichy. Malgré cette marque de résistance, huit granvillais juifs furent déportés vers Auschwitz : Léon Bobulesco et ses deux fils Armand et Rodolphe, Simon Goldenberg, sa femme Minka et leurs enfants Henri et Ruben, Smil Weesler. Trois communistes subirent le même sort : Léon Lamort, René Loncle et Charles Passot. L'ensemble de la population subit les contraintes de l'occupation. Dès le début, les allemands construisirent des fortifications sur la pointe du Roc et interdirent l'accès au port. Le 20 mai 1942, un nouveau conseil municipal fut installé par le préfet. Le 1943, la totalité de la Haute-Ville due être évacuée, des barrières et des barrages antichars en empêchèrent l'accès. L'hôtel Normandy fut transformé en kommandantur et en antenne de la Gestapo. Un nom marque cette période : Maurice Marland. Né le 12 février 1888 à Falaise, professeur d'anglais, de français et d'instruction civique, il dirigea un réseau de résistance. Notable de la ville, en 1939, il organisa l'accueil des réfugiés belges et l'évacuation des soldats britanniques. Plus tard, avec Jules Leprince, ils mirent en place des évasions vers Jersey. Tout au long de l'occupation, ses relations lui permirent de monter un réseau clandestin de renseignements sur les installations portuaires et ferroviaires et sur le dispositif ennemi dans les îles Anglo-Normandes. Arrêté puis relâché en 1941 et 1943, il continua malgré tout son action jusqu'au 22 juillet 1944 où il fut arrêté et abattu en forêt de Lucerne à la demande de collaborateurs. Le 23 juillet 1994, son fils Serge Marland déposa une plainte pour Crime contre l'humanité, l'enquête conclut à l'assassinat par des soldats allemands. Aujourd'hui, le lycée hôtelier de la commune porte son nom. Le 6 juin 1944, le « Plan Vert » de sabotage des lignes ferroviaires est mis en œuvre avec la coupure de la ligne Paris - Granville. Libérée sans combats le 31 juillet 1944, elle fut réoccupée quelques heures le 9 mars 1945 par des soldats débarqués de Jersey.

Histoire contemporaine

Pendant la guerre d'Algérie, le quartier abrita, de 1956 à 1961, la 3 demi-brigade, puis le 21 bataillon de chasseurs à pied. C'était un centre d'instruction pour plusieurs milliers de recrues du contingent avant de partir en Kabylie ou dans la région de Tiaret. En 1957, la ville accueilli le Tour de France. En 1962, la ville de Granville absorba la commune de Saint-Nicolas-près-Granville. En 1970, le Centre Régional de Nautisme s'installa à Granville et en 1975, le port fut complété d'un bassin de plaisance. En 1972, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Granville fondée en 1815 pris le nom de CCI Granville-Saint-Lô, pour devenir en 2000 la Chambre de commerce et d'industrie de Centre et Sud-Manche. En 1973, Heudebert ouvrit une usine de production de biscottes toujours en activité. Dans les années 1980, les dons de Richard Anacréon permirent l'ouverture du Musée d'Art moderne, de nombreux bâtiments de la commune furent classés ou inscrits aux Monuments historiques. En 1984 les régiments militaires quittèrent les casernes, permettant le réaménagement de la pointe du Roc. En 1982, la ville se dota d'un nouvel hôpital. En 1991 ouvrit le Musée Christian Dior et fut signée la Charte du « Douzelage », en 2000, la pépinière d'entreprises vit le jour. En 2003, l'autoroute A84 rapprochait Granville des autres agglomérations et capitales.

Démographie

Évolution démographique

Note : En 1962, la commune de Saint-Nicolas-près-Granville est absorbée. Source : Cassini et INSEE. Histogramme (élaboration graphique par Wikipédia) Colors= id:lightgrey value:gray(0.9) id:darkgrey value:gray(0.7) id:sfondo value:rgb(1, 1, 1) id:barra value:rgb(0.7, 0.9, 0.7) ImageSize = width:950 height:350 PlotArea = left:50 bottom:50 top:10 right:30 DateFormat = x.y Period =from:0 till:20000 TimeAxis = orientation:vertical AlignBars = justify ScaleMajor = gridcolor:darkgrey increment:5000 start:0 ScaleMinor = gridcolor:lightgrey increment:500 start:0 BackgroundColors = canvas:sfondo BarData= bar:1793 text:1793 bar:1800 text:1800 bar:1806 text:1806 bar:1821 text:1821 bar:1831 text:1831 bar:1836 text:1836 bar:1841 text:1841 bar:1846 text:1846 bar:1851 text:1851 bar:1856 text:1856 bar:1861 text:1861 bar:1866 text:1866 bar:1872 text:1872 bar:1876 text:1876 bar:1881 text:1881 bar:1886 text:1886 bar:1891 text:1891 bar:1896 text:1896 bar:1901 text:1901 bar:1906 text:1906 bar:1911 text:1911 bar:1921 text:1921 bar:1926 text:1926 bar:1931 text:1931 bar:1936 text:1936 bar:1946 text:1946 bar:1954 text:1954 bar:1962 text:1962 bar:1968 text:1968 bar:1975 text:1975 bar:1982 text:1982 bar:1990 text:1990 bar:1999 text:1999 PlotData= color:barra width:20 align:left bar:1793 from:0 till: 6649 bar:1800 from:0 till: 5454 bar:1806 from:0 till: 7834 bar:1821 from:0 till: 7030 bar:1831 from:0 till: 7350 bar:1836 from:0 till: 7581 bar:1841 from:0 till: 8347 bar:1846 from:0 till: 12191 bar:1851 from:0 till: 11035 bar:1856 from:0 till: 13568 bar:1861 from:0 till: 17180 bar:1866 from:0 till: 15622 bar:1872 from:0 till: 14747 bar:1876 from:0 till: 12527 bar:1881 from:0 till: 11040 bar:1886 from:0 till: 11620 bar:1891 from:0 till: 12721 bar:1896 from:0 till: 12005 bar:1901 from:0 till: 11667 bar:1906 from:0 till: 11940 bar:1911 from:0 till: 11347 bar:1921 from:0 till: 9489 bar:1926 from:0 till: 10497 bar:1931 from:0 till: 10229 bar:1936 from:0 till: 10329 bar:1946 from:0 till: 10132 bar:1954 from:0 till: 10368 bar:1962 from:0 till: 12069 bar:1968 from:0 till: 12715 bar:1975 from:0 till: 13330 bar:1982 from:0 till: 13546 bar:1990 from:0 till: 12413 bar:1999 from:0 till: 12687 PlotData= bar:1793 at: 6649 fontsize:S text: 6649 shift:(-10, 5) bar:1800 at: 5454 fontsize:S text: 5454 shift:(-10, 5) bar:1806 at: 7834 fontsize:S text: 7834 shift:(-10, 5) bar:1821 at: 7030 fontsize:S text: 7030 shift:(-10, 5) bar:1831 at: 7350 fontsize:S text: 7350 shift:(-10, 5) bar:1836 at: 7581 fontsize:S text: 7581 shift:(-10, 5) bar:1841 at: 8347 fontsize:S text: 8347 shift:(-10, 5) bar:1846 at: 12191 fontsize:S text: 12191 shift:(-10, 5) bar:1851 at: 11035 fontsize:S text: 11035 shift:(-10, 5) bar:1856 at: 13568 fontsize:S text: 13568 shift:(-10, 5) bar:1861 at: 17180 fontsize:S text: 17180 shift:(-10, 5) bar:1866 at: 15622 fontsize:S text: 15622 shift:(-10, 5) bar:1872 at: 14747 fontsize:S text: 14747 shift:(-10, 5) bar:1876 at: 12527 fontsize:S text: 12527 shift:(-10, 5) bar:1881 at: 11040 fontsize:S text: 11040 shift:(-10, 5) bar:1886 at: 11620 fontsize:S text: 11620 shift:(-10, 5) bar:1891 at: 12721 fontsize:S text: 12721 shift:(-10, 5) bar:1896 at: 12005 fontsize:S text: 12005 shift:(-10, 5) bar:1901 at: 11667 fontsize:S text: 11667 shift:(-10, 5) bar:1906 at: 11940 fontsize:S text: 11940 shift:(-10, 5) bar:1911 at: 11347 fontsize:S text: 11347 shift:(-10, 5) bar:1921 at: 9489 fontsize:S text: 9489 shift:(-10, 5) bar:1926 at: 10497 fontsize:S text: 10497 shift:(-10, 5) bar:1931 at: 10229 fontsize:S text: 10229 shift:(-10, 5) bar:1936 at: 10329 fontsize:S text: 10329 shift:(-10, 5) bar:1946 at: 10132 fontsize:S text: 10132 shift:(-10, 5) bar:1954 at: 10368 fontsize:S text: 10368 shift:(-10, 5) bar:1962 at: 12069 fontsize:S text: 12069 shift:(-10, 5) bar:1968 at: 12715 fontsize:S text: 12715 shift:(-10, 5) bar:1975 at: 13330 fontsize:S text: 13330 shift:(-10, 5) bar:1982 at: 13546 fontsize:S text: 13546 shift:(-10, 5) bar:1990 at: 12413 fontsize:S text: 12413 shift:(-10, 5) bar:1999 at: 12687 fontsize:S text: 12687 shift:(-10, 5)

Pyramide des âges

Avec 18, 5 % de la population comprise entre 60 et 74 ans et 14, 1 % de la population ayant plus de 75 ans, Granville est une commune à la population plutôt âgée. De même, 42, 4 % des ménages se composent d'une seule personne, 10 points supérieurs à la moyenne nationale.

Administration et politique

Granville est le chef-lieu du canton représenté par le conseiller général Daniel Caruhel (DVG). La commune est rattachée à la 3 circonscription de la Manche représentée par le député Alain Cousin (UMP). 33 élus siègent au conseil municipal, répartis en 25 membres de la majorité UMP et 8 dans l'opposition dont 4 pour le PS et 1 pour le PCF. Granville est rattachée aux tribunaux d'instance et de grande instance d'Avranches, aux tribunaux de commerce et de prud'hommes de Coutances, à la cour d'appel de Caen. En 2006, la commune disposait d'un budget de fonctionnement de 19 242 367 €, de deux Foyers de jeunes travailleurs, d'une société de gestion d'HLM gérant 1 563 logements sur la commune, d'un centre communal d'action sociale. Les taux d'imposition en 2006 s'élevaient à 12, 79 % pour la taxe d'habitation, 21, 50 % et 46, 33 % pour la taxe foncière (bâti et non bâti), 13, 94 % pour la taxe professionnelle fixée par la Communauté de communes du Pays granvillais. La ville adhère à la Communauté de communes du Pays granvillais pour l'aménagement du territoire, le développement économique et du logement, la valorisation de l'environnement, l'organisation des secours.

Maires de Granville

Résultats politiques

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :
- élection présidentielle de 2007 : 52, 42 % pour Nicolas Sarkozy (UMP), 47, 58 % pour Ségolène Royal (PS), 82, 27 % de participation.
- élection présidentielle de 2002 : 86, 65 % pour Jacques Chirac (RPR), 13, 35 % pour Jean-Marie Le Pen (FN), 75, 32 % de participation. Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :
- élections législatives de 2007 : 54, 48 % pour M Alain Cousin (UMP), 45, 52 % pour Mme Danièle Jourdain-Menninger (PS), 55, 09 % de participation.
- élections législatives de 2002 : 54, 24 % pour M Alain Cousin (UMP), 45, 76 % pour Mme Danièle Jourdain-Menninger (PS), 55, 17 % de participation. Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :
- élections européennes de 2004 : 31, 92 % pour M Henry Weber (PS), 19, 08 % pour Mme Tokia Saïfi (UMP), 43, 76 % de participation. Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :
- élections régionales de 2004 : 50, 42 % pour M Philippe Duron (PS), 38, 27 % pour M René Garrec (UMP), 60, 39 % de participation. Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :
- élections cantonales de 2008 : en attente des données.
- élections cantonales de 2001 : données manquantes. Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :
- élections municipales de 2008 : en attente des données.
- élections municipales de 2001 : données manquantes. Élections référendaires :
- Référendum de 2005 relatif au traité établissant une Constitution pour l'Europe : 51, 42 % pour le Oui, 48, 58 % pour le Non, 66, 22 % de participation. Ville ancrée à droite, la démocratie communale est animée par les différents intervenants, la majorité en place et l'opposition. Un groupe d'opposition édite un journal, . Des comités de quartier sont répartis dans la commune pour l'animation du débat local.

Enseignement

La commune est rattachée à l'académie de Caen. 4 groupes scolaires maternels et élémentaires publics accueillent les élèves de la commune :
- groupe du Docteur Lanos,
- groupe Jean Macé,
- groupe Jules Ferry,
- groupe Pierre & Marie Curie. La commune dispose aussi du collège André Malraux d'enseignement général et SEGPA. La ville accueille 2 lycées : le lycée Léon Julliot de la Morandière pour l'enseignement général, technologique et professionnel, et le lycée hôtelier Maurice Marland. S'ajoute à ces établissements publics l'Institution Sévigné, école privée avec internat de la maternelle au lycée, et les écoles Notre-Dame et Saint-Paul pour l'enseignement maternel et élémentaire. La commune étant l'un des sièges de la CCI Centre et Sud-Manche, elle accueille un GRETA, le groupe de Formation Inter-consulaires de la Manche (FIM), un Institut de Formation en Soins Infirmiers. Enfin, la commune dispose d'un centre de loisir pour l'accueil des enfants hors périodes scolaires, d'une crèche familiale et d'un centre multi-accueil pour les jeunes enfants.

Santé

La commune dispose sur son territoire, en association avec Avranches d'un centre hospitalier d'une capacité d'accueil de 742 lits, proposant des services de médecine générale, chirurgie, gynécologie-obstétrique, cardiologie et SMUR. Le centre est aussi équipé d'un scanner. En 2007, une décision ministérielle a entériné la fermeture de la maternité de l'hôpital communal qui réalise 410 accouchements par an. La commune accueille aussi sur son territoire un centre de rééducation et réadaptation, un centre de thalassothérapie, trois maisons de retraites, deux centres médico-sociaux, 91 médecins, 8 chirurgiens-dentistes, 7 pharmacies. Plusieurs associations à but médical ou social sont implantées sur la commune, comme le Syndicat des Orthophoniste de la Manche, la SNSM, le Rotary Club, la Croix Rouge, le Secours populaire.

Services publics

Granville accueille la CCI Centre et Sud-Manche, une antenne de la CAF, une subdivision de la DDE, un centre de Sécurité sociale, un hôtel des impôts et une trésorerie, une caserne de gendarmerie, un commissariat de police, un centre de secours et incendie, un bureau des douanes, une agence postale, des agences Assedic, Anpe et Afpa, un hôtel des ventes et trois offices notariales, deux avocats rattachés au barreau d'Avranches et une étude d'huissier de justice. La Sécurité civile dispose d'une base pour la surveillance de la Manche équipée d'un EC 145.

Jumelages

- (14 mars) :en:Saint Brélade, Jersey située à 59 kilomètres. Granville est également l'une des villes fondatrices du . L'idée du «Douzelage» est née en 1989, dans la foulée du jumelage des villes de Granville, en France, et de Sherborne, au Royaume-Uni. En 1991, les délégués de douze villes européennes (une par pays) signaient la charte du «Douzelage» à Granville. Nom bizarre, mais pourtant logique puisqu'il s'agissait du jumelage de douze villes des douze pays de la Communauté économique européenne. (Celle-ci compte davantage de membres à présent.) Du fait de cet accord, Granville est jumelée avec :
- - :es:Altea (Alicante) située à 1 146 kilomètres,
- - :de:Bad Kötzting située à 1 055 kilomètres,
- - :it:Bellagio située à 876 kilomètres,
- - :en:Bundoran située à 778 kilomètres,
- - :pl:Chojna située à 1 213 kilomètres,
- - :da:Holstebro située à 1 083 kilomètres,
- - :wa:Oufalijhe située à 554 kilomètres,
- - :de:Judenburg située à 1 223 kilomètres,
- - :fi:Karkkila située à 2 087 kilomètres,
- - :hu:Kőszeg située à 1 356 kilomètres,
- - :nl:Meerssen (gemeente) située à 574 kilomètres,
- - :lb:Nidderaanwen située à 578 kilomètres,
- - :sv:Oxelösund située à 1 637 kilomètres,
- - :el:Πρέβεζα située à 2 092 kilomètres,
- - :pt:Sesimbra située à 1 304 kilomètres,
- - :en:Sherborne située à 244 kilomètres,
- - :lv:Sigulda située à 1 982 kilomètres,
- - :cs:Sušice située à 1 102 kilomètres,
- - :et:Türi située à 2 072 kilomètres,
- - :sk:Zvolen située à 1 518 kilomètres.

Vie quotidienne à Granville

La culture

La ville dispose de nombreuses infrastructures culturelles, dont trois musées : Musée Dior et son jardin situé dans la maison d'enfance du couturier qui permet de découvrir le contexte artistique et culturel de l'époque de Christian Dior sur l'histoire de la mode, le Musée du Vieux Granville situé dans le logis du Roi qui offre un aperçu de l'histoire de la cité, le Musée d'art moderne Richard Anacréon. Elle accueille aussi un Aquarium situé sur la pointe qui expose de nombreuses espèces de poissons de mer chaude et trois espaces d'exposition : la Féerie des Coquillages, le Palais Minéral et le Jardin des Papillons. Pour les loisirs culturels, la médiathèque Charles de la Morandière, en centre-ville, la bibliothèque pour tous, la salle de l'Archipel, salle polyvalente de 600 places et théâtre de plein air de 400 places est conventionné depuis 2006, le petit théâtre de la Presqu'île d'une capacité de 65 places, le cinéma Le Select récemment rénové offre 3 salles, une école de musique et un espace public numérique animent la vie de la commune. 64 associations relayent et encouragent la vie culturelle communale.

Le sport

Granville est équipée de nombreuses structures sportives permettant de pratiquer de nombreuses activités :
- le centre multisports du C.O.S.E.C. (COmplexe Sportif d'Evolution Couvert) équipé de deux terrains de football, deux terrains de rugby, deux terrains de basket-ball, une piste d'athlétisme, un boulodrome, un skatepark, une piste de bicross, quatre salles de judo et gymnastique ;
- le stade Louis Dior, équipé d'un terrain d'honneur de football de deux autres terrains et d'une piste d'athlétisme ;
- deux gymnases, André Malraux et Pierre de Coubertin ;
- une piscine couverte ;
- dix courts de tennis couverts, en terre battue ou gazon ;
- le Centre Régional de Nautisme pour les activités de voile ;
- le golf 27 trous construit en 1912 en bord de mer ;
- le club hippique et l'Hippodrome de trot et galop de plat et d'obstacles ouvert en 1890 ;
- le Ball-trap ;
- l'École Régionale de Parachutisme et deux écoles indépendantes ;
- l'Aéro-club et l'école d'ULM. La Bisquine La Granvillaise. Une école municipale des sports et une école municipale de natation assurent la formation des licenciés. 62 associations assurent le relais des services communaux. En Cyclisme, Granville a été ville-étape du Tour de France en 1957, et le Tour de la Manche passe chaque année à Granville. En Voile : Granville est chaque année ville-étape du Tour de France à la voile. En août sont organisés un tour du Roc à la nage, les régates de Chausey et des Bisquines où s'affronte et La Cancalaise, le raid de catamaran de la Baie du Mont-Saint-Michel.

Festivités

- Le Carnaval se déroule chaque année durant la semaine précédant Mardi gras. Il célébrait autrefois le départ des marins vers Terre-Neuve.
- La fête du saint-patron de la commune est organisée à la Pentecôte.
- Chaque année, la 3 semaine de juillet est consacré au festival de rue , dont la 5 édition s'est déroulé en 2007.
- Des concerts en plein air sont organisés durant la saison touristique.
- La procession du Grand Pardon des Corporations et de la Mer est traditionnellement organisée le dernier dimanche de juillet.
- La Nuit des Soudeurs, festival regroupant les artistes travaillant le métal, se déroule le premier week-end d'août.
- Le même week-end est organisé la Journée du Livre durant laquelle des auteurs dédicacent leurs œuvres.
- Deux foires sont organisées le 2 samedi d'avril et le 3 samedi de septembre, une brocante est organisée le week-end du 14 juillet et un salon des antiquaires le week-end précédent le 15 août. Le salon des collectionneurs est programmé le dernier dimanche d'octobre.
- En 2005, la commune a fêté le centenaire de la naissance de Christian Dior en organisant dans l'ensemble des sites de la ville des expositions et des rétrospectives sur l'œuvre et la vie du couturier.

Lieux de cultes

La paroisse catholique de Granville, avec les églises Notre-Dame-du-Cap-Lihou, saint-Paul et saint-Nicolas dépend du Diocèse de Coutances-et-Avranches dirigé par l'évêque Stanislas Lalanne. Un temple protestant de l'Église réformée de France et un autre de l'église évangélique accueillent les fidèles.

Économie

Granville est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Centre et Sud-Manche. Elle gère le port et l'aéroport de la commune. C'est aussi une station touristique importante de la Baie du Mont-Saint-Michel. Accessible par la gare de Granville et située à 25 km de l'Autoroute des Estuaires, elle est un pôle économique important du sud du département de la Manche. Elle a mis en place une pépinière d'entreprises et dispose de trois zones d'activité ou industrielle : Le Mesnil, La Parfonterie et Le Pretôt. Les plus gros employeurs de la commune sont le centre de thalassothérapie Le Normandy, la Compagnie générale des eaux et l'usine de biscotterie Lu-Heudebert ouverte en 1973. En 2005, le taux de chômage était de 7, 6 % pour une population active évaluée à 5 128 personnes, le revenu moyen par habitant de 14 864 €/an, 43, 2 % des habitants étaient propriétaires de leur logement, la commune accueille 930 entreprises. Granville était jusqu'en 1984 une ville de garnison avec la présence d'un contingent du 1 RIMa. Un marché se tient tous les samedis sur le Cours Jonville.

Le port

Panorama du port de Granville depuis la Haute-Ville.De droite à gauche : le bassin d'échouage, la halle à marée, le port de pêche, en arrière plan, l'embarcadère pour Chausey et le port de plaisance de Hérel. Le port de Granville date du , il est géré par la CCI de Centre et Sud-Manche, et regroupe des activités de plaisance, pêche, commerces et trafic de passagers. En 2005, il était placé au 32 rang national avec 197 000 tonnes de fret traités et 44 100 passagers transportés. Il est aussi une station permanente de la SNSM qui y dispose d'un Canot Tous Temps (code SNS 074) et de deux canots pneumatiques. D'un port morutier et ostréicole au , il est devenu :
- un port de transport de passagers avec les vedettes Jolie-France-II, Jeune-France-II et le catamaran Jeune-France à destination des îles Chausey et Anglo-Normandes ;
- un port de commerce avec la capacité d'accueillir des navires de 18 m de large, 125 m de longs et 5 à 6 000 tonnes de capacité, principalement pour des cargaisons de ferrailles, sable et graviers équipé de deux grues pouvant soulever de 100 à 300 tonnes par heure, d'une sauterelle d'une capacité de 750 tonnes par heure ;
- 1 port de pêche normand aux coquillages (praires, bulots, amandes, Saint-Jacques), crustacés (homards, tourteaux, étrilles, araignées) et poissons (dorades, raies, roussettes, soles, lieus jaune, bars, rougets, tacauds, seiches, encornets) pour la consommation locale avec une halle à marée, un terminal frigorifique et une vente informatisée des produits ;
- un port de plaisance depuis 1975 de 1 000 anneaux dans le bassin de Hérel. Vue aérienne du projet d'aménagement du port de Granville Un projet d'extension et de réaménagement du port prévoit un ajout de 600 places pour la navigation de plaisance, le creusement des bassins et chenaux d'accès pour allonger les durées d'accès et la capacité d'accueil hors échouage, l'ajout d'un quai dévolu aux navires de croisière et d'exception, une nouvelle liaison ville-port, avec l'étude de projet d'une prolongation de la voie ferrée, un réaménagement des dessertes routières, en respectant et valorisant le patrimoine environnemental et architectural, notamment les jetées des et .

L'aéroport

L'aéroport de Granville-Mont-Saint-Michel est spécialisé dans l'aviation de tourisme et de loisirs.

Le tourisme

Le Casino Le tourisme représente une part importante de l'économie locale. La commune dispose d'un office de tourisme qui assure la promotion des monuments, musées et sites naturels, adhère à l'association des Plus beaux détours de France. Elle propose de nombreuses infrastructures, dont certaines certifiées par le label Qualité Tourisme délivré par le Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi : deux hôtels 3
-
-, six hôtels 2
- et sept hôtels non classés pour un total de 213 chambres, deux campings 3
-
- pour un total de 145 emplacements, des gîtes communaux sur les îles Chausey et des chambres d'hôte, une auberge de jeunesse, un centre de thalassothérapie, trente-trois restaurants pour un total de 1 931 couverts. Pour les divertissements, la ville propose un casino indépendant, quatre musées, un aquarium public, un patrimoine architectural et environnemental riche, quatre plages, et quatre bornes d'accès Wi-Fi. 17, 5 % des logements de Granville sont des résidences secondaires, à 54, 1 % des appartements. Plusieurs croisières ont pour départ le port de Granville, à destination de Chausey, les Îles Anglo-Normandes, l'Île de Wight, les Îles Scilly, et l'Irlande. Cette organisation et cette promotion du tourisme permet une fréquentation importante du site, avec 69 627 passagers à destination de Chausey en 2006, 54 301 visiteurs pour le Musée Christian Dior, 43 500 pour l'Aquarium du Roc en 2005.

Culture et patrimoine

Patrimoine environnemental

Granville est située à proximité du site protégé de la Baie du Mont-Saint-Michel, la falaise, la Haute-Ville et les îles Chausey, sont eux même inscrits dans la liste des sites protégés par la DIREN de Normandie. Du nord au sud en passant par la presqu'île, la ville est traversée par le sentier de grande randonnée GR 223 qui parcourt la Normandie de Honfleur à Avranches en suivant la côte. La commune a été récompensée par trois fleursImage:Ville fleurie.svgImage:Ville fleurie.svgImage:Ville fleurie.svg au concours des villes et villages fleurisSource : grâce notamment à ses parcs et jardins : jardin Christian Dior, jardin Val-ès-Fleur de 3 hectares, les squares Marland, de l'Arsenal, Chartier, de la Bisquine, les promenades Charles VII, du port et du Plat Gousset et le golf paysagé construit en 1912 sur le territoire de Bréville-sur-Mer par Harry Colt. Les îles Chausey ont été proposées en 1992 pour intégrer le Réseau Natura 2000, mais le Conseil de la communauté de communes a émis en 2003 un avis défavorable, bloquant la procédure à ce jour. En revanche, le Conservatoire du littoral a acquis la pointe du Phare. En outre, la commune dispose sur son territoire d'une station d'épuration des eaux et d'une usine de traitement des déchets par incinération et recyclage.

Patrimoine architectural

- L'église Notre-Dame du Cap Lihou, construite au , le chœur de 1641, la nef de 1655, les chapelles de 1676 et 1688, la sacristie de 1771, classée monument historique depuis 1930.
- L'église Saint-Paul.
- L'église Saint-Nicolas.
- Le temple protestant.
- La statue de Pléville le Pelley.
- Le casino de style Art nouveau et Art déco, construit entre 1910 et 1925 par l'architecte Auguste Bluysen, inscrit aux monuments historiques depuis 1992.
- L'hôtel des bains de 1926.
- La gare du .
- Le château de Grainville, construit au , inscrit aux monuments historiques depuis 1980.
- Le château de la Crête.
- L'enceinte constituée des remparts, du pont-levis (ou Grand'Porte) et des maisons, construite au , détruite puis relevée en 1727, inscrite aux monuments historiques depuis 2004.
- Sur la pointe du Roc dominant la ville, la caserne Bazeilles construite en 1758, la caserne Gênes-Champagne construite en 1788 et la batterie construite en 1942 par l'occupant allemand sont inscrites aux monuments historiques depuis 1987 et 1994.
- Le phare de Granville, sur le Cap Lihou, construit en 1828 selon une étude d'Augustin Fresnel, haut de 18 mètres.
- Le phare de Chausey, construit en 1844, haut de 19 mètres.
- Le phare du Sénéquet sur le rocher de Sénéquet, à 2 milles au large.
- Le manoir saint-Nicolas, construit en 1786 par l'armateur Nicolas Deslandes est inscrit aux monuments historiques depuis 1986.
- Le golf 27 trous construit en 1912 par Harry Shapland Colt.

Personnalités

Statue monumentale de Georges-René Pléville Le Pelley
-Thomas de Scales (v. 1400-1460), chevalier de la Jarretière fonda la citadelle.
- John Granville (1628-1701), 1 comte de Bath, militaire de la Guerre civile anglaise y vécut.
- George Granville (1666-1735), 1 baron Lansdowne, poète dramaturge et homme politique anglais y vécut.
- John Carteret (1690–1763), 2 comte Granville, homme d'État britannique y vécut.
- Louis-Georges de Bréquigny (1714-1795), historien et paléographe y est né.
- Robert de Carteret (1721-1776), 3 comte Granville y vécut.
- Georges-René Pléville Le Pelley (1726-1805), vice-amiral, Ministre de la marine et des colonies, y est né.
- Pierre-Nicolas Perrée-Duhamel (1747-1816), maire de Granville, membre du Conseil des Anciens et du Tribunat y est né.
- Étienne-François Le Tourneur (1751-1817), homme politique député de l'assemblée constituante de 1789, ministre de l'Intérieur et préfet y est né.
- Jacques Epron des Jardins (1767-1837), capitaine de frégate de l'Argonaute à la bataille de Trafalgar y est né.
- Jacques Epron de la Horie (1768-1841), capitaine de vaisseau de la Piémontaise, y est né et y mourut.
- Louis Jacob (1768-1854), homme politique et amiral y vécut.
- Pierre Dumanoir le Pelley (1770-1829), vice-amiral, homme politique et Commandeur de la Légion d'honneur y est né.
- Jacques Destouches (1780-1858), courrier royal, y est né.
- Eustache Bérat (1791-1870), dessinateur et chansonnier y est mort.
- Michel Hébert (1799-1887), homme politique et magistrat y est né.
- Louis Henri de Gueydon (1809-1886), vice-amiral, gouverneur de l'Algérie, y est né.
- Fortuné du Boisgobey (1821-1891), écrivain y est né.
- Charles Lhuillier (1824-1898), peintre, y est né.
- Paul Poirier (1853-1907), professeur d'anatomie à la Faculté de médecine de Paris, y est né.
- Émile Guépratte dit « point d'honneur », (1856-1939), amiral, Grand'Croix de la Légion d'Honneur, y est né.
- Eugène Le Mouël (1859-1934), écrivain et poète y vécut.
- Maurice Orange (1867-1916), peintre, y vécut.
- Lucien Dior (1867-1932), maire de Granville, député de la Manche, Ministre du Commerce et de l'Industrie, y est né.
- Maurice Denis (1870-1943), peintre, graveur, théoricien et historien de l'art français y est né.
- Edmond-Marie Poullain (1878-1951), peintre, y est mort.
- Fernand Fleuret (1883-1945), poète, y séjourna dans sa jeunesse.
- Léon Julliot de La Morandière, (1885-1968), professeur et doyen de la Faculté de droit de Paris, puis à l' Université Paris II Panthéon-Assas, également directeur de l'Institut de Droit Comparé de Paris y est né.
- Jean Tissier (1896-1973), acteur y est mort.
- Josyane (1901-1999), actrice y est née.
- Christian Dior (1905-1957), couturier, y est né.
- Eric Crozier (1914-1994), livrettiste et scénariste y est mort.
- Guy Degrenne (1925-2006), patron d'industrie y est mort.
- Alain Hervé (1932- ), journaliste y est né.
- Pierre Pican (1935- ), évêque de Bayeux et Lisieux, y est né.
- Georges Fleury (1939- ), écrivain y est né.
- Gérard Petitpas (1939- ), navigateur y est né.
- Angèle Delaunois (1946- ), écrivain y est née.
- Michel Santier (1947- ), évêque de Luçon et de Créteil, y est né.
- Philippe Pemezec (1955- ), homme politique y est né.
- Jacques Gamblin (1957- ), acteur, y est né.
- Christophe Auguin (1959- ), navigateur, vainqueur du Vendée Globe en 1996 y est né.
- Lucile Rogations (1984- ), femme de lettres qui publia son premier ouvrage à 12 ans, gagnante du prix de la jeunesse Flammarion. y est née le 14 juillet 1984. Elle poursuit actuellement ses études à l'ESC Rouen.
- Bernard Beck maire de Granville de 1990 à 1994, Premier Président de la Cour des comptes de 1978 à 1982.
- Stendhal, Jules Michelet, Victor Hugo, Adolphe Léon Willette et Gustave Goublier y séjournèrent.

Héraldique

right Le blason de Granville a changé plusieurs fois au court de son histoire. Le premier, accordé par Charles VIII en 1487 était ainsi :
-D’azur à un dextrochère d’or, mouvant d’une nuée de même, lequel tient une épée d’argent montée d’or et placée entre trois étoiles du même. :L'épée symbolisant le patriotisme de la ville lors de l'occupation anglaise, les étoiles figurant la nuit du 8 novembre 1442 où Louis d'Estouteville leur repris la cité. right Le second blason fut mis en place en 1697 :
-D'azur au dextrochère armé d'or mouvant d'une nuée du même et tenant une épée d'argent, les garde et poignée d'or, surmonté d'un soleil du même. :Le soleil a remplacé les étoiles, ce nouveau blason symbolisait l'importance de Granville dans la surveillance des côtes de la Baie. right En 1793, l'influence de la Révolution modifie l'azur par le gueules, mais le bras n'est plus armé et l'épée devient une pièce honoraire, ce qui donne :
-De gueules à un bras tendu d’argent sortant d’une nuée d’azur, tenant une épée d’argent à la garde d’or posée en pal. right En 1811, le Premier Empire offre de nouvelles armes à la cité, Napoléon Ier ajoutant les signes distinctifs des villes de second ordre, le quartier chargé d'un N capital et d'une étoile d'or et l'ornement extérieur d'une couronne murale :
-''D’azur à la fasce nuagée d’argent, accompagné de trois étoiles d’or, deux en chef et une en pointe, chargée d’un dextrochère armé, de sable, mouvant du flanc senestre de l’écu et tenant une épée haute d’or franc, quartier et signes extérieurs des villes de second ordre. Enfin, en 1816 sous la Restauration, la ville revient à son blason de 1697, faute de pouvoir payer les droits d'enregistrement pour revenir au blason originel. Ce blason convient maintenant à la commune, l'azur et le soleil symbolisant son caractère balnéaire, l'épée rappelant son passé militaire de ville garnison.http://www.ville-granville.fr/presentation/armoirieslogo.html Histoire du blason de Granville sur le site de la commune. Le blason de Granville apparaît sur les locomotives n°X4791 et 8719C de la SNCF dans le cadre des parrainages.

Gastronomie

Granville est réputée pour ses produits marins, notamment la galette granvillaise aux Saint-Jacques arrosée de crème, la dorade en croûte de sel et sa sauce vierge (moules, crevettes grises, bigorneaux, bulots), la sole à la granvillaise accompagnée de moules et de bouquets, la coquille Saint-Jacques à la crème. Une spécialité du quartier insulaire de Chausey lui est aussi attachée : la sauce verte de Chausey. Le samedi, un marché se tient en centre-ville permettant d'acheter des produits locaux. Enfin, le lycée hôtelier Maurice Marland de Granville garantit la transmission du savoir-faire de la cuisine normande.

Patois granvillais

Au delà du patois normand, il existe un patois du pays granvillais avec ses expressions. On peut citer pour exemple achitrer qui signifie asséner un coup de poing.

Mythes et légendes

- Les îles Chausey seraient une ancienne partie de la Forêt de Scissy, ancien lieu de culte païen, qui couvrait toute la baie et qui auraient disparue en 709 sous les flots.
- Une légende raconte qu'un orphelin de 14 ans au seul prénom de Charles s'enrôla comme corsaire à Saint-Malo pour le compte de Louis XIV. Chargé de l'approvisionnement des marins, il emporta un distillat de pomme et de poire. Après de hauts faits militaires, le jeune homme se maria et s'installa à Granville. Le roi, en signe de reconnaissance l'autorisa à prendre le nom de Charles de Granville. Installé dans la ville, il continua la production du breuvage et décida de le conserver en fûts de chêne pour maturation. Le Calvados Charles de Granville était né.

Galerie

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abbaye du Mont-Saint-Michel   Accident ferroviaire de la gare Montparnasse   Accouchement   Acteur   Adolphe Léon Willette   Agence nationale pour l'emploi   Alain Cousin   Alain Hervé   Algérie française   Amande de mer   Amiral   An II   Anatomie   Anctoville-sur-Boscq   André Malraux   Anglais   Angleterre   Angèle Delaunois   Années 1980   Antiquaire   Août   Appartement   Aquarium public   Araignée de mer   Archipel   Argent   Armateur   Armée catholique et royale   Arrondissement d'Avranches   Arsenal   Art déco   Art moderne   Art nouveau   Artillerie   Artiste-peintre   Assemblée constituante de 1789   Association loi de 1901   Association pour l'emploi dans l'industrie et le commerce   Association pour la formation professionnelle des adultes   Athlétisme   Auberge de jeunesse   Auguste Bluysen   Augustin Fresnel   Auschwitz   Autoroute des Estuaires   Autoroute française A84   Aviron   Avocat (métier)   Avranches   Avril   Azur (héraldique)   Aéro-club   Aéroport   Baccalauréat professionnel   Baie (géographie)   Ball-trap   Bar (poisson)   Barreau   Barrique   Basket-ball   Basse-Normandie   Bataille de Trafalgar   Bateau de sauvetage   Bayeux   Belgique   Bibliothèque   Bicycle motocross   Bigorneau   Biscotte   Bisquine   Blocus   Boulodrome   Brachyura   Bretagne   Brise-lame   Brocante   Bréville-sur-Mer   Buccinidae   Caen   Caisse d'allocations familiales (France)   Caisse d'épargne   Calcul de marée   Calvados (alcool)   Camping   Cancale   Canot pneumatique   Canton de Granville   Capitaine de frégate   Capitaine de vaisseau   Cardiologie   Carentan   Carnaval   Caserne   Casino (lieu)   Catamaran   Catholicisme   Cathédrale Notre-Dame de Paris   Centre-ville   Centre communal d'action sociale   Centre de vacances ou de loisirs   Chambre de commerce et d'industrie   Chambre de commerce et d'industrie de Centre et Sud-Manche   Chansonnier   Chapelle absidiale   Char de combat   Charles Lhuillier   Charles VIII de France   Charles VII de France   Chausey   Chef-lieu   Chemin de fer   Chenal maritime   Cherbourg-Octeville   Chirurgie   Chirurgien-dentiste   Christian Dior   Christophe Auguin   Château de Gratot   Chêne   Chœur (architecture)   Citadelle   Climat océanique   Collaboration dans l'Europe occupée par les nazis   Collège en France   Commerce   Communauté de communes du Pays granvillais   Communauté économique européenne   Commune française   Communes de la Manche   Communisme   Compagnie générale des eaux   Concordance des dates des calendriers républicain et grégorien   Concours des villes et villages fleuris   Condé-sur-Vire   Conquête normande de l'Angleterre   Conseil de prud'hommes (France)   Conseil des Anciens   Conseil municipal   Conseiller général   Conservatoire du littoral   Coquillage   Coquille Saint-Jacques   Corsaire   Cotentin   Cour d'appel de Caen   Cour des comptes (France)   Coutances   Crevette   Crime contre l'humanité   Croix-Rouge française   Crèche (enfant)   Crème   Créteil   Cuisine normande   Cyclisme   Dessinateur   Dinard   Diocèse de Coutances-et-Avranches   Direction départementale de l'Équipement   Direction régionale de l'Environnement   Divers gauche   Donville-les-Bains   Dorade (poisson)   Doyen   Droite (politique)   Duché de Bourgogne   Décret d'Alhambra   Département français   Député   Edmond-Marie Poullain   Enchère   Encornet   Enseignement privé en France   Epron   Eric Crozier   Espace public numérique   Estran   Eugène Le Mouël   Europe   Faculté de droit de Paris   Faculté de médecine de Paris   Falaise   Falaise (Calvados)   Faubourg   Femme de lettres   Fernand Fleuret   Festival   Foire   Football   Forme de radoub   Fortification   Fortuné du Boisgobey   Forêt de Scissy   Fossé (infrastructure)   Foyer de jeunes travailleurs   Fraction (chimie)   France   Français   François Michel Le Tellier de Louvois   Front national (parti français)   Galette   Gare de Granville   Gare de Paris-Montparnasse   Garnison   Gazon   Gendarmerie nationale (France)   Gentilé   George Granville   Georges-René Pléville Le Pelley   Georges Fleury   Gestapo   Golf   Golfe   Gouvernement Aristide Briand (7)   Grande-Bretagne   Granit   Granville   Granville Island   Gravure   Greta (enseignement)   Groupe Flammarion   Grue (engin)   Guerre d'Algérie   Guerre de Cent Ans   Gueules   Guillaume le Conquérant   Guy Degrenne   Gymnase   Gymnastique   Gynécologie   Gérard Petitpas   Habitation à loyer modéré   Halle (marché)   Harry Shapland Colt   Haute couture   Henri Baudouin   Henri IV de France   Henri VI d'Angleterre   Heudebert   Hippodrome   Histoire des Juifs en Espagne   Historien   Homard   Honfleur   Huissier de justice   Héraldique   Hôpital   Hôpital en France   Hôtel   Imagerie médicale   Impôt   Incinérateur de déchets   Industrie   Internat (établissement scolaire)   Irlande   Jacques Chirac   Jacques Destouches   Jacques Gamblin   Jean-Marie Le Pen   Jean Macé   Jean Tissier   Jersey   Jetée (architecture)   John Granville, 1er comte de Bath   Joseph (Nouveau Testament)   Josyane   Journal   Journaliste   Joué-lès-Tours   Judo   Juifs   Juillet   Jules Ferry   Jules Michelet   Jules Pams   Jullouville   Kabylie   Kommandantur   LGV des Estuaires   La Lucerne-d'Outremer   La Noë-Poulain   Le Mont-Saint-Michel   Lefèvre-Utile   Lettre de course   Lieu jaune   Ligne Paris - Granville   Lisieux   Liste de monuments aux morts français surmontés d'un coq   Liste de pièces héraldiques   Liste des chevaliers de la Jarretière   Liste des meubles héraldiques   Liste des ministres français de l'Intérieur   Liste des voies ferrées de la Manche   Livre (document)   Livret (œuvre musicale)   Locomotive   Loi littoral   Louis-Georges de Bréquigny   Louis Henri de Gueydon   Louis Jacob   Louis XIII de France   Louis XIV de France   Louis XI de France   Louis d'Estouteville   Lucien Dior   Luçon (Vendée)   Lycée en France   Légende   Légion d'honneur   MBB-Kawasaki BK 117   Magistrat (France)   Maire (France)   Manche (département)   Manche (mer)   Manoir   Marché   Mardi gras   Marie Curie   Marin (profession)   Marée   Maternité (hôpital)   Maurice Denis   Michel Hébert (magistrat)   Michel Santier   Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi   Mode (habillement)   Monaco   Monument   Monument historique (France)   Morue   Musée   Mytiloida   Médecin   Médecine générale   Médecine physique et de réadaptation   Napoléon Ier   Natation   Nautisme (voile)   Navigateur (marine)   Navire   Navire de croisière   Navire de pêche   Nef   New York (État)   Nicolas Sarkozy   Nicolas de Myre   Normand   Normandie   Notabiliaire   Notaire   Notre-Dame   Obstétrique   Office de tourisme   Ohio   Or   Ornements extérieurs de l'écu   Orthophoniste   Ostréiculteur   Paganisme   Pal (héraldique)   Pancrustacea   Parachutisme   Paris   Paroisse   Parti communiste français   Parti socialiste (France)   Patois   Patrimoine (culture)   Paul Poirier   Paul de Tarse   Peinture   Pentecôte   Pentecôtisme   Phare   Phare de Chausey   Phare de Granville   Phare du Sénéquet   Pharmacien   Philippe Duron   Philippe Pemezec   Pierre-Nicolas Perrée-Duhamel   Pierre (apôtre)   Pierre Curie   Pierre Dumanoir le Pelley   Pierre Pican   Pierre de Coubertin   Piscine (bassin)   Pièce (héraldique)   Plage   Plainte   Plaisance (loisir)   Poire   Poisson   Pomme   Pompier   Pompier en France   Pont-levis   Port (marine)   Port de plaisance   Poste   Poète   Praire   Premier Empire   Première Guerre mondiale   Première révolution anglaise   Presqu'île   Procession (cortège)   Professeur   Protestantisme   Préfet (France)   Préval   Prêt   Pépinière d'entreprises   Pêche (halieutique)   Quartier (militaire)   Raid   Raie   Rassemblement pour la République   Recyclage   Rempart   Renseignement   René Garrec   Restaurant   Restauration française   Rivière   Robert de Carteret   Rotary International   Rouget   Route européenne 401   Route nationale 171   Route nationale 24bis   Route nationale 811   Route nationale de France   Royaume-Uni   Royaume de France   Rugby   Ruisseau   Réfugié   Référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe   Régate   Régime de Vichy   Région naturelle de France   Réseau Natura 2000   Réseau clandestin   Résidence secondaire   Résistance intérieure française   Révolution française   Sable   Sable (héraldique)   Sacristie   Saint-Aubin-des-Préaux   Saint-Lô   Saint-Malo   Saint-Pair-sur-Mer   Saint-Planchers   Salle de cinéma   Samedi   Sauce verte de Chausey   Saumonette   Schiste   Scénario   Seconde Guerre mondiale   Secours populaire   Section d'enseignement général et professionnel adapté   Sentier de grande randonnée   Sepiida   Septembre   Service des douanes françaises   Service mobile d'urgence et de réanimation   Shoah   Siège de Granville   Skatepark   Société nationale de sauvetage en mer   Société nationale des chemins de fer français   Sole   Sorlingues   Sourdeval   Sport hippique   Stade   Stanislas Lalanne   Station climatique   Stendhal   Suroît (vent)   Sébastien Le Prestre de Vauban   Sécurité civile   Sécurité sociale en France   Ségolène Royal   Sénéchal   Taux de chômage   Taxe d'habitation   Taxe foncière   Taxe professionnelle   Temple   Temple (sanctuaire)   Tennis   Terre-Neuve   Terre battue   Thalassothérapie   Thomas (apôtre)   Thomas de Scales   Théâtre   Théâtre de rue   Tiaret   Titre de noblesse   Tokia Saïfi   Tour de France (cyclisme)   Tour de France à la voile   Tourisme   Tourteau (crabe)   Tramway   Transport de marchandises   Tribunal d'instance (France)   Tribunal de commerce (France)   Tribunal de grande instance (France)   Tribunat   Trisopterus   Troisième Reich   Troisième circonscription de la Manche   Ultra-léger motorisé   Union pour la démocratie française   Union pour un mouvement populaire   Université Paris II   Vancouver   Vendée Globe   Vente à la criée   Veolia Transport   Vice-amiral   Victor Hugo   Vie des Français sous l'Occupation allemande   Viking   Villedieu-les-Poêles   Virginie-Occidentale   Virée de Galerne   Voie ferrée   Voie technologique de l'enseignement secondaire (France)   Voile (navire)   Wi-Fi   Yquelon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^