Jongleur

Infos
Un jongleur est une personne qui manipule les choses avec précaution. Ceci s’applique aux mots, autant qu’aux chiffres, aux notes de musique ou à toutes autres sortes d’objets physiques.
Jongleur

Un jongleur est une personne qui manipule les choses avec précaution. Ceci s’applique aux mots, autant qu’aux chiffres, aux notes de musique ou à toutes autres sortes d’objets physiques.

Moyen Âge

À cette époque, les jongleurs étaient des artistes itinérants qui chantaient ou récitaient des récits ou de la poésie dans les cours seigneuriales ou dans les villages. Il faut les distinguer des trouvères ou troubadours car les jongleurs ne sont que des exécutants, des interprètes, alors que les troubadours et trouvères sont les auteurs des textes qu’ils récitent. Cela dit, il était fréquent que le jongleur introduise des variantes dans le texte, le mette à son goût, l’adapte ou y insère des passages personnels. Le Moyen Âge ne connaissait en effet pas du tout les notions de propriété intellectuelle et d'intégrité du texte d'aujourd'hui. Les jongleurs s’exprimaient dans la langue que comprenait le peuple (considérée péjorativement par les intellectuels), qu’il s'agisse de l’ancien français ou d’autres langues régionales (normand, picard, occitan, etc.), par opposition au latin, langue savante de l’époque. En cela, ils se distinguent des clercs, qui s’exprimaient et écrivaient en latin. Les clercs méprisent la langue populaire, ou vulgaire (du latin vulgus, « peuple »), et méprisent donc aussi les jongleurs, qu’ils désignent par les termes latins péjoratifs joculares ou histriones (simples amuseurs méprisés : acrobates, pitres, musiciens...). Les jongleurs récitaient des chansons de geste, de la poésie, etc. Ces textes étaient alors chantés, et le jongleur s’accompagnait d'une vielle (instrument à cordes). Ils colportaient une littérature orale. Étant donné le mépris des clercs (chargés de consigner les textes par écrit et de les recopier pour les conserver) pour la littérature en langue populaire, très peu de ces textes ont été conservés jusqu’à aujourd’hui, soit qu’ils n’aient pas été écrits, soit que - n’ayant pas été copiés - ils aient été détruits et perdus. Cela explique qu’on ne dispose d’à peu près aucun texte en ancien français antérieur au (à l’exception de quelques hagiographies). Plus tard pendant le Moyen Âge, les jongleurs s’attacheront à un seigneur ou un mécène. Ils seront alors appelés ménestrels.

Époque moderne

Jongleurs. Les ménestrels d'antan, plus disposé il est vrai à la poésie et la musique, pratiquaient parfois grossièrement la jonglerie, ceux faisant étant plutôt appelés jongleurs ou saltimbanques. Aujourd’hui on dénomme assez radicalement jongleur toute personne pratiquant de près ou de loin la jonglerie et il est très rarement question de poésie. C'est d’ailleurs un travail professionnel à l’image des gens du cirque qui ont toujours su garder le concept d’artistes se livrant à des tours de jonglerie et d’acrobatie. Les jongleurs certainement les plus reconnus au monde sont Enrico Rastelli et Francis Brunn. Les jongleurs se regroupent dans des conventions de jonglerie.

Voir aussi

- Liste des wikipédiens jongleurs. ==
Sujets connexes
Acrobatie   Ancien français   Artiste   Chanson de geste   Cirque   Clerc   Convention de jonglerie   Enrico Rastelli   Francis Brunn   Hagiographie   Jonglerie   Langues régionales de France   Latin   Littérature   Moyen Âge   Mécène   Ménestrel   Normand   Occitan   Picard   Poésie   Saltimbanque   Troubadour   Trouvère   Vielle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^